NOUVELLES

Les Brésiliens pessimistes

08/04/2014 12:19 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Les Brésiliens voient venir le Mondial avec appréhension. Seulement 36 % des personnes interrogées dans le dernier sondage croient que ce sera un plus pour leur pays.

Ce sondage publié mardi par le quotidien Folha de Sao Paulo précise que 55 % pensent au contraire que l'événement aura un impact négatif.

« Même maintenant, en dehors du climat de protestation, l'impression négative a augmenté (de 11 %), dit Mauro Paulino, le directeur général de l'institut de sondages Datafolha. C'est un résultat important, puisqu'auparavant, les gens étaient plus partagés. »

En juin 2013, en pleine crise sociale pendant la Coupe des confédérations, 44 % des personnes interrogées pensaient que la Coupe du monde de 2014 aurait un impact négatif.

Le pays avait été secoué par une fronde sociale historique lors de cet événement, marqué par des affrontements violents, pour protester contre la hausse du prix des transports, pour réclamer l'amélioration des services publics, la fin de la corruption en politique et enfin pour dénoncer la colossale facture du Mondial.

Il y a toujours des manifestations, moins souvent qu'en 2013, mais elles se sont radicalisées. Elles dégénèrent presque systématiquement en actes de vandalisme de militants radicaux.

Parmi les inquiétudes des Brésiliens, le déplacement pendant le mois que va durer la Coupe du monde, notamment en avion. L'ancien international brésilien Pelé se demande comment les autorités vont gérer les déplacements. À 10 semaines de l'événement, on est loin du compte.  

« Les travaux ne sont toujours pas terminés [dans les aéroports] », a dit Pelé, lundi, lors d'une apparition publique à Sao Paulo.

Selon des sources gouvernementales, les rénovations sont terminées dans 2 des 13 aéroports concernés. Et selon des experts interrogés par l'Associated Press, les travaux dans ces aéroports ne seront pas finis pour le début du tournoi. 

PLUS:rc