NOUVELLES

Des comptes à l'équilibre doivent être la norme en Allemagne (Schäuble)

08/04/2014 06:48 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré que des comptes à l'équilibre devaient devenir "la nouvelle norme", dans une allocution devant la chambre basse du parlement allemand, le Bundestag.

"Ainsi le poids de l'endettement, qui est très élevé, sera supportable", a-t-il ajouté. L'Allemagne a plus de 2.000 milliards d'euros de dettes, un chiffre qui a légèrement reculé l'an dernier pour la première fois.

"Nous ne voulons pas être les premiers de la classe", a affirmé M. Schäuble, "mais trouvons cela pas mal si on s'en tient aux règles qu'on s'est données". Il faisait référence aux règles européennes du pacte de stabilité.

"Nous ne créerons pas un climat de confiance en Europe si nous enfreignons encore et toujours les règles", a-t-il poursuivi. Or la confiance est "notre capital le plus précieux", selon le ministre conservateur, qui la veille avait reçu le nouveau ministre français des Finances Michel Sapin.

Ce dernier, qui avait fait part la semaine dernière de son intention de "discuter" du "rythme" de la réduction des déficits français, a promis à Berlin la "poursuite de la remise en ordre des finances publiques" tandis que M. Schäuble a semblé se montrer plutôt compréhensif, estimant que Paris était "conscient de ses responsabilités".

Dans un entretien au quotidien Bild, M. Schäuble a expliqué qu'il ne pouvait pas garantir un budget fédéral à l'équilibre l'an prochain, notamment à cause d'incertitudes concernant l'Ukraine.

"L'avenir est imprévisible et je ne peux pas donner de garanties", a déclaré le ministre, ajoutant que "personne ne sait par exemple comment les choses vont évoluer en Ukraine".

Toutefois "les chances sont bonnes" d'arriver à un budget équilibré, "et nous faisons tout pour que cela se réalise", a dit le grand argentier du gouvernement d'Angela Merkel.

Le Bundestag, chambre basse du parlement allemand, se penche à partir de mardi sur le projet de budget pour cette année, qui prévoit un déficit de 6,5 milliards d'euros au niveau fédéral. Pour l'année prochaine les projections de M. Schäuble tablent sur un budget à l'équilibre, pour la première fois depuis 1969.

Le budget fédéral est une composante des comptes publics de l'Allemagne, aux côtés de celui des Etats régionaux, des communes et des caisses de sécurité sociale. C'est le chiffre global qui est pris en compte pour évaluer la conformité du budget allemand aux critères européens.

mtr/oaa/ros

PLUS:hp