NOUVELLES

C1 - Chelsea-Paris SG: Pas de revanche pour Cavani, pour Schürrle si

08/04/2014 04:56 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Titulaire en pointe à la place d'Ibra, blessé, Cavani a énormément déçu mardi en quart de finale retour de la Ligue des Champions avec le Paris SG contre Chelsea (0-2), à la différence de son adversaire Schürrle, buteur après un premier match fade.

Plus grave pour l'ex-Napolitain, deux ratés cinglants en seconde période privent donc le PSG d'une qualification en demi-finale qui tendait les bras à son équipe après le 3-1 décroché à l'aller.

Buteur samedi contre Reims, l'attaquant uruguayen n'aura donc pas réussi son pari de récidiver trois jours plus tard contre les Blues.

Son compteur reste bloqué à quatre en C1 et son dernier but, en décembre contre Benfica, s'éloigne un peu plus.

Une nouvelle fois, "Edi" a pourtant travaillé, s'est montré mobile et volontaire pour soulager ses partenaires, mais à ce niveau-là, c'est surtout face au gardien adverse qu'on l'attend.

Et là, il n'a d'abord pas eu grand chose à se mettre sous la dent.

Alors qu'il est souvent titulaire à droite pour faire de la place à Ibrahimovic, il bénéficiait avec l'absence du Suédois d'une occasion en or pour se montrer sous son vrai jour.

Mais ensuite, quand les espaces se sont ouverts, il s'est malheureusement systématiquement emmêlé les pinceaux avec une tête non cadrée (58) sur corner ou encore à deux reprises du gauche au dessus de la cage, en bout de course (72, 78).

- Sortie précoce d'Hazard -

Avant cela, on l'avait vu discuter avec Lucas pour lui passer des consignes.

Signe d'une certaine nervosité, on l'a aussi vu écoper d'un avertissement stupide pour empêcher Chelsea de jouer un coup-franc, synonyme de suspension au prochain match... en septembre.

Dommage car Lavezzi, son ex-coéquipier napolitain, a lui tout fait pour le mettre sur orbite en ouvrant des espaces à côtés.

La première saison de l'attaquant de 27 ans, recrue record de l'histoire de la Ligue 1 avec 64 M EUR et longtemps blessé cet hiver, confirme donc que celle-ci est douloureuse malgré ses 15 buts en L1.

L'histoire est d'autant plus rageante que son adversaire allemand a réussi là où lui a échoué.

Titulaire en pointe à Paris, Schürrle s'était complètement fourvoyé dans un rôle qui n'était pas le sien.

Simple remplaçant à Stamford Bridge, l'ailier a dû attendre la sortie précoce d'Hazard à la 18e pour retrouver le terrain à son poste de prédilection.

Et il l'a fait avec fracas, ouvrant même le score d'une frappe en pivot décroisée à la réception d'une touche (32) synonyme de premier but de la saison en C1.

Toujours en jambe, il en encore trouvé la barre de Sirigu d'une frappe puissante enroulée (52) ou provoqué l'avertissement de Maxwell (79).

L'attaquant de la Mannschaft n'a en revanche plus rien trouvé ensuite, butant (68) sur un excellent Sirigu qui s'est appliqué consciencieusement à repousser l'échéance en bloquant un tir d'Oscar (82) ou un centre-tir de Willian alors que les Blues avaient entrepris de faire le siège du camp adverse.

Jusqu'à ce 2e but de Ba (87) que personne n'avait vu venir puisque le Sénégalais, supporteur déclaré du PSG, fait partie des habituels oubliés de Mourinho.

cd/jta

PLUS:hp