NOUVELLES

Volvo suspend jusqu'à nouvel ordre un projet de blindé franco-russe

07/04/2014 11:04 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

L'industriel suédois Volvo, évoquant des "facteurs d'incertitude", a indiqué lundi suspendre jusqu'à nouvel ordre un projet de blindé franco-russe sur lequel travaillait sa filiale française Renault Trucks Defense (RTD).

RTD avait signé en février 2013 un "protocole de coopération" avec le groupe public d'armement russe Uralvagonzavod (UVZ) afin de concevoir un blindé ensemble.

"Comme nous voyons beaucoup de facteurs d'incertitude autour d'une éventuelle collaboration, nous avons suspendu notre protocole de coopération jusqu'à nouvel ordre", a indiqué à l'AFP la porte-parole de Volvo, Karin Wik.

Le protocole court jusqu'en mars 2015, a-t-elle rappelé.

Mme Wik n'a pas détaillé les raisons de cette décision.

La semaine précédente, interrogé sur la crise diplomatique engendrée par le rattachement de la Crimée à la Russie au détriment de l'Ukraine, le directeur du marketing de RTD, Marc Chassilian, avait reconnu que "la situation politique" compromettait sa coopération avec UVZ.

"Le projet marque le pas puisque la situation politique est celle que vous connaissez, mais ça ne veut pas dire que ça s'arrête", avait-il dit.

En septembre, diverses publications et sites spécialisés dans l'armement avaient montré une maquette de l'éventuel futur blindé, l'Atom, présentée au salon de l'armement Russia Arms Expo de Nijni Taguil.

Volvo, numéro deux mondial des poids lourds, a racheté RTD et les camions Renault en 2001.

hh/amp/plh

VOLVO AB

PLUS:hp