NOUVELLES

Turquie: le patron de la banque centrale prudent sur une baisse des taux

07/04/2014 05:36 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Le gouverneur de la banque centrale turque Erdem Basçi s'est déclaré lundi réticent à toute réduction brusque des taux d'intérêt, contrairement aux recommandations en ce sens formulées par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

"On ne doit pas s'attendre à une forte baisse" des taux, a dit M. Basçi lors d'une allocution prononcée à Kayseri (centre).

"La stratégie de la banque centrale a été de procéder en premier lieu à une hausse soudaine d'abord, puis de réduire graduellement les taux", a-t-il expliqué, cité par les chaînes d'information turques, mettant en garde contre les effets négatifs d'une décision hâtive sur les indices macroéconomiques du pays.

Grand vainqueur des élections municipales du 30 mars, M. Erdogan a exhorté vendredi la banque centrale à abaisser les taux d'intérêt, massivement relevées en janvier pour enrayer la chute de la livre et les déficits publics.

"J'espère que, comme il l'avait fait pour les augmenter (...) le comité de politique monétaire (PPK) convoquera une réunion d'urgence pour abaisser les taux", a-t-il plaidé.

La prochaine réunion mensuelle du comité est prévue le 24 avril.

De l'avis des analystes, les autorités monétaires ne devraient pas changer les taux à l'occasion de ce rendez-vous.

La banque centrale turque avait très nettement relevé ses taux directeurs le 28 janvier, contre l'avis du gouvernement soucieux d'éviter tout impact négatif sur la croissance et les déficits publics déjà élevés du pays.

Déjà affectée depuis la mi-2013 par la politique de resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), la livre turque (LT) a subi de plein fouet depuis la mi-décembre le contrecoup du scandale politico-financier qui a éclaboussé le régime de M. Erdogan, au pouvoir depuis 2002.

Depuis la décision des autorités monétaires, la livre turque a repris des couleurs face au dollar et à l'euro, accueillant notamment avec satisfaction la victoire du parti de M. Erdogan le 30 mars aux élections municipales.

Après être descendue jusqu'à 2,39 LT pour un dollar et 3,27 LT pour un euro fin janvier, la devise turque s'échangeait lundi autour de 2,11 LT et 2,90 LT face aux monnaies américaine et européenne.

BA/fw

PLUS:hp