NOUVELLES

Quels sont les coûts reliés à la recherche de l'avion de la Malaysia Airlines?

07/04/2014 12:34 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT
TERJE BENDIKSBY via Getty Images
Sturla Henriksen, director general of the Norwegian Shipowner's Association (C) and Ingar Skiaker, CEO of Hoeegh Autoliners attend a press conference on March 20, 2014 in Oslo on the movements of the vessel 'Hoeegh St Petersburg'. The Norwegian ship reached the area of the Indian Ocean where possible debris of the missing Malaysia Airlines MH370 plane were spotted, shipping company Hoeeg Autoliners said on March 20, 2014. AFP PHOTO / SCANPIX NORWAY/ TERJE BENDIKSBY NORWAY OUT (Photo credit should read TERJE BENDIKSBY/AFP/Getty Images)

BANGKOK - Ce n'est pas une question à laquelle la plupart des gouvernements impliqués dans la recherche du vol 370 du transporteur aérien Malaysia Airlines veulent répondre, mais on peut se demander quels sont les coûts engendrés par cette recherche.

La facture américaine s'élève maintenant à plusieurs millions de dollars et quelques pays, comme la Chine, ont dépêché plus de bateaux et d'avions sur place que ne l'ont fait les Américains. L'Australie dépense plus d'un demi-million de dollars par jour pour un seul des bateaux qu'elle a envoyé dans l'océan Indien.

Les gouvernements et les experts militaires affirment cependant qu'il est difficile d'estimer les coûts totaux de la recherche en cours, d'autant plus que la plupart des coûts sont liés au maintien des capacités des équipages de recherche et de sauvetage.

Plus d'une douzaine de pays ont joué un rôle depuis le lancement des activités de recherche supervisés par la Malaisie. Dans les jours qui ont suivi la concentration des recherches dans certaines parties de l'océan Indien, plusieurs pays ont déployé des avions et des bateaux dont la Chine, l'Australie, la Malaisie, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Corée du Sud. Lundi, neuf avions militaires, trois aéronefs civils et 14 navires passaient au peigne fin une surface de 234 000 kilomètres carrés, selon les autorités australiennes chargées de coordonner les recherches.

La Malaisie a refusé à maintes reprises de répondre à des questions concernant les coûts de l'opération.

Le département de la Défense des États-Unis a alloué 4 millions $ US pour aider aux recherches de l'avion disparu. Entre le 8 et le 24 mars, il a dépensé 3,2 millions $ US selon le porte-parole Steven Warren. Le Pentagone a aussi versé 3,6 millions $ US pour le déploiement d'un détecteur de boîtes noires et d'un véhicule sous-marin autonome qui peut repérer des débris profondément dans l'océan.

Le ministère australien de la Défense a indiqué que les coûts d'utilisation du navire HMAS Success sont d'environ 550 000 $ US par jour et que ceux du HMAS Toowoomba sont de près de 380 000 $ US par jour. Le ministère a cependant affirmé qu'il n'y avait pas que les coûts directs tels que le carburant, l'entretien et les salaires des membres de l'équipage, mais aussi des coûts indirects comme l'administration générale, les coûts de construction et la dépréciation des aéronefs.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight