NOUVELLES

Ottawa et des provinces jubilent après l'élection du Parti libéral au Québec

07/04/2014 11:55 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Les Québécois ont clairement « rejeté l'idée d'un référendum et souhaitent un gouvernement qui sera concentré sur l'économie et la création d'emplois », s'est félicité lundi soir le premier ministre du Canada, Stephen Harper, après la victoire du Parti libéral du Québec, qui formera un gouvernement majoritaire.

Par voie de communiqué, Stephen Harper a félicité le nouveau premier ministre, Philippe Couillard. Il s'est réjoui à l'idée d'entreprendre la collaboration avec l'équipe libérale sur « les nouvelles priorités » que celle-ci met de l'avant.

Il a aussi remercié la première ministre sortante, Pauline Marois, qui a annoncé qu'elle quittait ses fonctions de chef du Parti québécois à la suite de sa défaite dans sa circonscription et de la débâcle de son parti.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a également estimé que les Québécois avaient fait le choix « d'une économie plus forte au lieu d'un troisième référendum » grâce à l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire.

Il a lancé une pointe à l'endroit des péquistes de Pauline Marois, qui prioriaisent des « politiques négatives et porteuses de division ».

Quant à Philippe Couillard, il l'a présenté comme un chef dévoué avec qui il se dit heureux de pouvoir travailler dans l'avenir.

Même son de cloche au Canada

Le première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, également d'allégeance libérale, a rappelé l'importance de la collaboration entre le Québec et l'Ontario.

« L'Ontario et le Québec ont une longue histoire de coopération et de relations productives », a-t-elle dit. « Nous avons hâte de poursuivre notre collaboration en nous concentrant sur les enjeux qui touchent le plus les gens : de bonnes écoles, des soins de santé fiables, un environnement propre et sécuritaire et une économie forte. »

En Colombie-Britannique, la première ministre Christy Clark a utilisé le réseau social Twitter pour féliciter Philippe Couillard, rappelant qu'elle aimait vivre dans un « Canada où se trouvait le Québec ».

La chef de l'opposition officielle albertaine, Danielle Smith, a dit espérer que le nouveau gouvernement québécois mette l'accent sur l'économie et balaie la question référendaire sous le tapis.

Danielle Smith souhaite bonne chance à la première ministre sortante Pauline Marois dans ses « fonctions futures ». Le communiqué a été envoyé avant l'annonce, par Mme Marois, de son départ du poste de chef du Parti québécois.

PLUS:rc