DIVERTISSEMENT

«Montreal Boy – Some Strings Attached» : une websérie pour favoriser le tourisme LGBT à Montréal

07/04/2014 01:04 EDT | Actualisé 07/04/2014 06:34 EDT
Capture d'écran

La websérie Montreal Boy – Some Strings Attached vient de faire son apparition sur la très réputée chaîne américaine Logotv.com. Les six épisodes de cinq minutes ont été imaginés par la firme Sid Lee et l’équipe de Tourisme Montréal, afin de renforcer l’image accueillante de la métropole envers la communauté LGBT.

«Notre objectif est de séduire les touristes, sans les confronter à une promotion directe et conventionnelle, explique Tanya Churchmuch, directrice adjointe chez Tourisme Montréal. On veut que les gens découvrent le plaisir d’être ici à travers une bonne histoire.»

Elle décrit la websérie comme un feuilleton gai assez léger, incluant quelques touches dramatiques. «On suit un Montréalais et un New Yorkais qui se sont rencontrés sur l’internet, lorsque le gars de New York décide de venir à Montréal pour une fin de semaine. On s’intéresse au début de leur histoire, à l’ex-copain du Montréalais qui est encore dans le décor, à leurs amitiés et aux sorties.»

Les splendides images de Montréal, naturelles et sans flafla, sont habilement insérées dans les transitions et certains plans de coupe de Montreal Boy. Jamais on a l’impression d’assister à une infopublicité touristique de la métropole.

«On désirait démontrer que la communauté LGBT est bien reçue un peu partout dans la ville. On a tourné dans le Village gai, mais aussi sur le mont Royal, au Piknic Electronik, sur l’avenue Mont-Royal, dans les restaurants du Vieux-Montréal et un appartement du Plateau. »

2 premiers épisodes

Les acteurs principaux de Montreal Boy sont Francis Ducharme, qu’on a vu à la télévision dans Comment survivre aux week-ends, Belle-Baie et Grande Ourse, ainsi que l’Américain Matthew Ludwinski, dont la fiche sur IMDB fait mention de rôles dans Little Consequences et Going Down in LA-LA Land, une comédie dramatique pas très loin de l’univers des films de porno gaie soft.

Le premier épisode nous plonge dans la vie de Stéphane, un jeune architecte québécois, alors qu’il discute avec une amie de ses projets professionnels et de l’Américain qu’il vient de rencontrer. On le retrouve ensuite dans son appartement, en compagnie de son ex-copain, avec qui les rapports sont amicaux, mais toujours chargés de ce je-ne-sais-quoi qui ne veut pas disparaître, deux mois et demi après la rupture. Stéphane décide alors de recontacter le New Yorkais.

Dans l’épisode suivant, l’Américain annonce sa visite à Montréal de façon totalement inattendue. Les premières minutes de leur rencontre offrent des regards chargés de gêne et d’attirance, démontrant ainsi toute la tension qui existe entre les deux hommes.

Cette retenue est d’ailleurs l’une des grandes forces de Montreal Boy. Les scénaristes Olivier Labonté-Lemoyne, qui porte aussi le chapeau de réalisateur, et François Boulay, à qui l’on doit le scénario du film C.R.A.Z.Y., ont eu la sagesse de ne pas tout dire dans les dialogues et de faire confiance au non-verbal des acteurs, souvent criants de vérité.

Le choix des acteurs et leur style vestimentaire, un mélange hipster-fashion-artiste, permet à la production de représenter des personnages gais sans un excès de clichés. Dans les premiers épisodes, on ne retrouve aucun homosexuel excessivement efféminé ni de grosse brute s’apparentant à un hétérosexuel, afin de rassurer le grand public avec une attitude et des goûts hétéronormatifs. Coup de chapeau au styliste de la série, Martin Cusson, qui agit également à titre de directeur artistique.

La renommée de Logo TV

Les artisans de Logo TV sont impliqués de près dans la production et la promotion de Montreal Boy. « Ils ont partagé avec nous leur expertise de tournage et ils feront la promotion de la série dans un vaste réseau de sites web gais, indique Tanya Churchmuch. Les épisodes seront diffusés pendant les dernières semaines de RuPaul’s drag race, qui est le plus grand succès du réseau sur le web. »

Les émissions de Logotv.com sont habituellement réservées aux internautes qui vivent à l’intérieur des frontières américaines, mais Montreal Boy sera accessible partout en Amérique du Nord. La série se déroule majoritairement en anglais, à l’exception de certains dialogues entre le personnage de Stéphane et ses amis francophones, qui seront sous-titrés dans la langue de Shakespeare.

Regardez le premier épisode via www.logotv.com/montrealboy.

montreal boy

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pays qui ont dit oui