NOUVELLES

Meurtre de la lune de miel: le mari britannique extradé vers l'Afrique du Sud

07/04/2014 01:55 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

L'homme d'affaires britannique Shrien Dewani, accusé d'avoir commandité le meurtre de son épouse Anni pendant leur voyage de noces au Cap fin 2010, a finalement été extradé lundi soir du Royaume-Uni vers l'Afrique du Sud pour y être jugé.

Shrien Dewani avait tout fait pour bloquer son extradition, mettant en avant ses problèmes de dépression et de stress post-traumatique. Mais la Haute Cour de Londres a finalement donné son feu vert en janvier à cette extradition.

"Shrien Prakash Dewani, 34 ans, a été extradé aujourd'hui 7 avril vers 20h00 (21h00 GMT) du Royaume Uni vers l'Afrique du Sud", a annoncé un communiqué de Scotland Yard.

Il doit être directement emmené à son arrivée vers la Haute Cour pour y être formellement inculpé.

Etant à la fois "patient et suspect en détention, pouvant requérir une assistance médicale pendant le voyage", il peut être accompagné par un médecin, une infirmière et des policiers, a précisé le ministère sud-africain de la Justice.

En novembre 2010, le taxi des Dewani, présents en Afrique du Sud pour leur lune de miel, avait été braqué par deux hommes armés dans un township du Cap. La jeune mariée, Anni, une Suédoise de 28 ans, avait ensuite été retrouvée morte dans le véhicule.

Trois Sud-Africains, dont le chauffeur de taxi, ont été condamnés à des peines de prison. Ils affirment que Shrien Dewani a commandité le meurtre, ce que ce dernier dément.

Les membres de la famille d'Anni Dewani, qui ont prévu d'assister au procès, ont exprimé leur espoir d'obtenir enfin justice.

"Cela a été très difficile pour ma famille", a déclaré sur la chaîne ITV le frère d'Anni, Anish Hindocha, pour qui le délai d'extradition a été "très frustrant".

"C'est dur de faire notre travail de deuil, il y a tellement de questions qui restent sans réponse", a-t-il dit, une photo de sa soeur épinglée à sa veste. "Cela a été un cauchemar. Je ne peux pas dormir, je ne peux pas travailler. Mon seul but est d'obtenir justice pour elle".

Après l'audience, programmée à 11h30 (09h30 GMT), Shrien Dewani devrait être emmené à l'hôpital psychiatrique de haute sécurité de Valkenberg, au Cap, où il séjournera jusqu'à ce qu'il soit fixé sur son sort.

ar-alm/dh/plh/ai/bir

PLUS:hp