NOUVELLES

Itinérance : l'approche « logement d'abord » semble être efficace, selon une étude

07/04/2014 07:32 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Une nouvelle étude de la Commission de la santé mentale du Canada conclut que l'approche « logement d'abord » pour combattre l'itinérance donne des résultats concrets.

Le rapport, obtenu par La Presse Canadienne, montre que plus de 2000 sans-abri canadiens souffrant de problèmes mentaux ont trouvé un logement dans toutes les régions du pays sur une période de deux ans.

Le programme Chez Soi, créé en 2008 grâce à un investissement de 110 millions de dollars du gouvernement fédéral, a prouvé son efficacité pour les gens de divers profils. L'étude conclut aussi que le programme est rentable: il permettrait d'économiser au gouvernement près de 22 $ pour chaque investissement de 10 $.

La Commission de la santé mentale du Canada publiera son rapport mardi, à Ottawa, en présence de la ministre d'État au Développement social, Candice Bergen, qui est allée à Chicago le mois dernier afin de vanter les mérites du Canada en termes de lutte à l'itinérance.

Le programme Chez Soi aide des sans-abri atteints de problèmes mentaux dans cinq villes au Canada à trouver un logement et à payer le loyer. Il fournit également les services sociaux dont ils ont besoin pour demeurer en logement.

PLUS:rc