NOUVELLES

GP de Bahreïn - Baromètre des équipes: Mercedes dope Force India

07/04/2014 05:39 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

La 3e manche de la saison 2014 de F1, dimanche à Sakhir, a confirmé la domination de Mercedes-AMG, avec une 3e victoire assortie d'un 2e doublé, et s'est conclue par une surprise: un pilote Force India sur le podium pour la première fois depuis 2009, avec le même moteur allemand.

Au-dessus du lot

- Mercedes: Hamilton 1er, Rosberg 2e

Rien à dire de spécial sur le monopole des Flèches d'Argent, sinon que le duel entre Hamilton et Rosberg, qui ont terminé avec des gommes différentes, après la sortie de la voiture de sécurité, a entretenu le suspense jusqu'au bout. Avec une marge considérable sur leurs rivales: plus de deux secondes au tour par rapport à Pérez et tous les autres, du 46e tour à l'arrivée.

- Force India: Pérez 3e, Hülkenberg 5e

Joli tir groupé des deux monoplaces indiennes et belle razzia de points (25) qui permet à l'écurie de Vijay Mallya de pointer à la 2e place du classement des constructeurs, et à Hülkenberg, bon 5e et encore dans les points, de prendre la 3e place du classement pilotes. A la fois inespéré et mérité, le podium de Pérez salue une course qui a failli être gâchée par la neutralisation du 42e tour.

Stables

- Red Bull: Ricciardo 4e, Vettel 6e

Troisième super week-end de Ricciardo, tellement efficace que son écurie a demandé, à la radio, à Vettel de le laisser passer, ce qui n'est pas arrivé souvent à son prédécesseur Webber. L'Australien aurait pu aller chercher Pérez, à un tour près, et l'Allemand s'est beaucoup plaint de sa voiture, pas assez performante à son goût.

- Williams: Massa 7e, Bottas 8e

Exactement le même résultat qu'en Malaisie, dans le même ordre, avec un motif d'encouragement relatif: les voitures de Sir Frank ont terminé devant celles de la Scuderia. Et un sujet d'inquiétude: elles n'ont pas vraiment pu se mêler à la course au podium, la fin de course n'était pas à la hauteur de l'entame très encourageante, avec notamment un super départ de Massa.

- Lotus: Grosjean 12e, Maldonado 14e

Ca va un peu mieux, même si Grosjean termine encore à la porte des points, en ayant engrangé encore beaucoup d'informations utiles. Quant à son coéquipier, toujours aussi maladroit, il a touché Vergne au départ puis a envoyé Gutiérrez dans le décor, car il avait oublié qu'en ressortant des stands, un nouveau train de pneus est forcément froid et donc moins efficace. Consternant!

- McLaren: abandons de Button (classé 17e) et Magnussen

L'écurie de Woking était encore dans le coup et Button a fait une belle course, tout près du podium, au niveau des Force India, mais on ne peut pas la considérer vraiment comme la deuxième force du plateau, comme l'a affirmé Button en exagérant un peu à la fin de son 250e GP de F1. Le talon d'Achille, c'était l'embrayage, qui a lâché sur les deux voitures.

En retrait

- Ferrari: Alonso 9e, Räikkönen 10e

Pas trop mal aux essais mais complètement larguées en course, les deux Ferrari ont de quoi donner du souci aux "tifosi", que Luca di Montezemolo, le grand patron, aura du mal à rassurer en faisant des déclarations tonitruantes sur la nécessité de relancer le spectacle en F1. Le spectacle était total dans le peloton, dimanche à Sakhir, sauf de la part des monoplaces rouges.

- Toro Rosso: Kvyat 11e, abandon de Vergne

L'écurie de Faenza a eu un petit coup de moins bien et le débutant Kvyat n'est pas rentré dans les points, contrairement à Melbourne et Sepang. Quant à Vergne, qui aurait mérité un meilleur sort, il a été touché au départ par le pathétique Maldonado et sa monoplace, après un bref envol, ne s'en est pas remise. Air connu.

- Marussia: Chilton 13e, Bianchi 16e

L'imperturbable Anglais est allé au bout, comme d'habitude depuis ses débuts (22 GP terminés sur 22 débutés) et a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en F1, en profitant des incidents de course et autres méformes passagères, de quoi faire récupérer à son écurie la 10e place des constructeurs. Bianchi a continué sa série noire, en étant puni par les commissaires, pendant et après la course, alors qu'il arrivait à se battre à la régulière avec la Sauber de Sutil.

- Caterham: Kobayashi 15e, abandon d'Ericsson

L'écurie de Tony Fernandes est dans le dur et ça continue, à cause de monoplaces trop lentes, et cela malgré tous les efforts du Japonais qui était sur les talons des Lotus... quand la voiture de sécurité est sortie, ce qui a ruiné sa stratégie à deux arrêts. Le jeune Suédois se battait avec les Marussia quand il a été victime d'une fuite d'huile.

- Sauber: abandons de Sutil et Gutiérrez

Encore un week-end à oublier pour l'écurie suisse, qui n'a toujours pas marqué le moindre point et dont les deux monoplaces ont été éliminées malgré elles en course: Sutil par Bianchi, puis Gutiérrez par Maldonado. Quand ça ne veut pas sourire...

dlo/ol/sk

PLUS:hp