POLITIQUE

La CAQ perd des circonscriptions dans la Capitale-Nationale (VIDÉO)

07/04/2014 08:47 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

La Coalition Avenir Québec a perdu quelques circonscriptions aux mains du Parti libéral dans la Capitale-Nationale. La CAQ est passée de neuf à cinq circonscriptions dans la région.

Dans Vanier-Les Rivières, notamment, le député sortant Sylvain Lévesque a subi la défaite devant le libéral Patrick Huot. Dans Charlesbourg, le libéral François Blais l'a remporté devant la caquiste Denise Trudel. La candidate caquiste dans Montmorency a subi le même sort alors que Michelyne C. St-Laurent a mordu la poussière devant le libéral Raymond Bernier.

Portneuf est aussi passé de la CAQ vers les libéraux. Michel Matte du PLQ l'a emporté par 1059 voix de majorité sur le député sortant de la CAQ Jacques Marcotte.

Deltell et Caire réélus

Le CAQ a quand même réussi à faire réélire quelques-uns de ses candidats vedettes dans la région. Dans La Peltrie, Éric Caire a été réélu avec plus de 50 % des voix. Sa majorité de 6944 voix a toutefois diminué de plus de 3000 votes par rapport à 2012.

Le candidat vedette Gérard Deltell a aussi été réélu avec une forte majorité dans sa circonscription de Chauveau, devançant le libéral Bernard Chartier. Gérard Deltell a récolté plus de 53 % des voix avec une majorité de 9739 voix. Le Parti québécois, avec Christian Robitaille, n'a obtenu que 12 % des voix.

La course a été particulièrement serrée dans la circonscription de Lévis où les candidats caquiste et libéral se sont échangé l'avance toute la soirée. Le député sortant de la CAQ, Christian Dubé, a finalement été réélu devant Simon Turmel du Parti libéral avec 1953 voix de majorité. Le député sortant a récolté près de 40 % des voix.

Marc Picard, dans Chutes-de-la-Chaudière, a également été réélu avec 6766 voix de majorité. Le parti de François Legault a aussi gagné dans Beauce-Nord, où André Spénard a obtenu 51% des voix.

Référendum en cause, disent les candidats

Même s'ils retourneront à l'Assemblée nationale, certains élus de la CAQ soutiennent que les quelques pertes de leur parti ont été causées par un débat sur le référendum.

« Il est clair que les deux tiers de la campagne ont été obnubilés par le référendum, ce qui a mis de côté ce que nous souhaitions faire. »

— Gérard Detlell

Éric Caire se voulait prudent après l'annonce de sa victoire. « Je pense que le référendum a été en début de campagne le thème qui a occulté tous les autres », a souligné le député de La Peltrie en début de soirée.

Se disant « déçu » et non pas « fâché » des résultats de son parti, Gérard Deltell a affirmé vouloir poursuivre le travail déjà entrepris par la CAQ.

« Notre message n'a pas été endossé par une majorité de Québécois et c'est ça qui déçoit, a-t-il dit. Nous allons quand même continuer de former un groupe parlementaire puissant à l'Assemblée nationale », a affirmé le député de Chauveau.

INOLTRE SU HUFFPOST

La journée électorale du 7 avril en images
La soirée électorale sur Twitter