NOUVELLES

Jordanie: un réfugiés syrien tué dans des affrontements samedi

06/04/2014 04:17 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

L'un des réfugiés syriens blessés par balle samedi au cours d'affrontements dans le camp de réfugiés de Zaatari, au nord de la Jordanie, est décédé, ont annoncé dimanche l'ONU et un responsable jordanien.

"Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) exprime sa profonde tristesse suite à la mort d'un réfugié syrien, qui est décédé la nuit dernière de blessures par balle", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Suite aux affrontements, "trois réfugiés syriens blessés par balle ont été envoyés à l'hôpital et l'un d'entre eux est décédé depuis", selon la même source.

Le HCR a indiqué que les affrontements entre la police jordanienne et les réfugiés avaient fait des dizaines de blessés, dont 28 policiers, et que neuf tentes et cinq caravanes avaient été brûlées.

Les affrontements ont éclaté samedi soir, après que des policiers jordaniens eurent procédé à un contrôle de routine d'un véhicule jordanien quittant le camp de Zaatari, qui accueille plus de 100.000 Syriens ayant fui le conflit dans leur pays.

Après avoir découvert que le chauffeur tentait "de faire sortir clandestinement du camp une famille de réfugiés syriens", les policiers ont arrêté toutes les personnes à bord du véhicule et les ont placées en détention, provoquant la colère des proches de la famille de réfugiés arrêtée, poursuit le HCR.

"Rapidement plusieurs centaines, voire des milliers de réfugiés" se sont dirigés vers le poste de gendarmerie "et ont jeté des pierres sur les gendarmes". Ces derniers ont alors appelé des renforts et utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule, selon le HCR.

Le général Waddah Hmoud, qui dirige le département en charge des réfugiés syriens, a indiqué que quelque 5.000 Syriens avaient participé à l'émeute, déclenchée après qu'un groupe de réfugiés ayant tenté de quitter le camp sans autorisation eut été arrêté.

Il a assuré que la police anti-émeutes avait fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule, mais "pas d'armes". "Durant l'émeute, des assaillants inconnus ont tiré et tué un Syrien de 25 ans", a-t-il ajouté.

Des responsables jordaniens ont indiqué que 29 policiers avaient été blessés dans les affrontements.

M. Hmoud a précisé que "la police avait arrêté dix Syriens pour leur rôle dans l'émeute".

Un responsable de la sécurité a précisé que le calme était revenu dimanche dans le camp.

Depuis son ouverture il y a deux ans, Zaatari a été le théâtre de plusieurs manifestations de protestation, le plus souvent contre les médiocres conditions de vie qui y prévalent.

Au total, la Jordanie accueille sur son territoire plus de 500.000 réfugiés syriens.

apo-akh/cco/cbo

PLUS:hp