NOUVELLES

GP de Bahreïn - Ecclestone juge la F1 "inacceptable" pour les fans

06/04/2014 08:03 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

La Formule 1 version 2014, avec ses nouveaux moteurs V6 turbo hybrides, n'est "pas acceptable" pour les fans, a affirmé le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, dimanche à Bahreïn, à quelques heures du départ du Grand Prix.

Arrivé tôt dans le paddock du circuit de Sakhir pour quelques rencontres importantes avec de nombreux responsables de F1, y compris le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, Ecclestone, qui sera jugé pour corruption à partir du 24 avril en Allemagne, était particulièrement en forme, à 83 ans.

"Je pense que nous devons faire des changements, c'est sûr", a-t-il répondu à quelques journalistes, car "la manière dont les choses se passent en ce moment n'est pas acceptable pour le public. Les gens qui achètent des billets veulent voir la Formule 1 comme elle l'a toujours été", a dit le milliardaire anglais, qui s'était déjà exprimé sur le bruit des nouveaux moteurs.

"Ce qui ne va pas, ce sont ces moteurs fantastiques. Ils sont sans aucun doute incroyables, car ils produisent une quantité énorme de puissance avec une petite quantité d'essence. Mais ça ne correspond pas à la F1. C'est le genre de moteurs qu'il faudrait avoir en voitures de tourisme, pas en F1".

- "Il faut faire quelque chose" -

Le nouveau moteur "global", de 1,6 l de cylindrée, voulu il y a quelques années par la Fédération internationale de l'automobile (FIA), car plus petit, plus économe et moins polluant, fait aussi deux fois moins de bruit que les derniers V8 de 2,4 l de cylindrée qui équipaient les F1 jusqu'à fin 2013. Ce qui a suscité une vague de critiques de la part des nostalgiques de la F1 d'antan.

"Je pense qu'il faut faire quelque chose au sujet du bruit, peut-être autoriser l'utilisation de 10 kg de plus (ndlr: par course, ce qui augmenterait la puissance disponible), ou quelque chose comme ça, et je pense que tout le monde sera d'accord", a ajouté "Mr E", qui gère les affaires commerciales de la F1 depuis la fin des années 70.

Le directeur de l'écurie Mercedes-AMG, Toto Wolff, a estimé à Bahreïn qu'il serait "absurde" de changer les règles en cours de saison. Mais "Bernie" se dit persuadé que "Mercedes soutiendra" un changement de règles et même "qu'ils seront les premiers à demander le changement", surtout si, comme il le croit possible, "cela n'érode pas l'avantage concurrentiel de Mercedes.

Or c'est justement ce qu'espèrent les rivaux de Mercedes, Red Bull en tête: trouver un moyen "légal" pour enrayer la domination de la marque allemande, qui a remporté les deux premiers GP de 2014 et dont les deux monoplaces partiront en première ligne dimanche soir pour le GP de Bahreïn, à 18h00 locales (17h00 françaises). Fidèle à sa légende, Ecclestone fait semblant de l'oublier.

dlo/fbx

PLUS:hp