NOUVELLES

Vingt-trois morts dans le sud de l'Egypte dans des heurts tribaux

05/04/2014 09:20 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

Au moins 23 personnes ont été tuées samedi dans des affrontements entre tribus dans le sud de l'Egypte, a indiqué un média officiel, tandis que le ministère de l'Intérieur annonçait le déploiement de renforts de police.

Le journal gouvernemental Al-Ahram ajoute en outre que 35 personnes ont été blessées dans ces combats entre des hommes de la tribu Bani Hilal et des villageois nubiens de la famille Daboudiya dans la province d'Assouan.

Ils ont éclaté lorsqu'un homme d'un des deux clans a fait des avances sexuelles à une femme du camp opposé, a expliqué de son côté le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le texte ajoute que, vendredi, les deux parties participaient à une réunion de réconciliation après des années de querelles, mais qu'une altercation avait alors dégénéré en échanges de coups de feu, faisant trois morts parmi les Bani Hilal. Plus tôt, des responsables des services de sécurité avaient indiqué que cette réunion avait eu lieu jeudi.

Les violences avaient cessé samedi après-midi après le déploiement de policiers, a précisé le ministère.

Les heurts entre tribus ou familles sont monnaie courante dans le sud rural et pauvre de l'Egypte, mais ces dernières violences sont les plus meurtrières depuis longtemps, selon les responsables de la sécurité.

La police a commencé seulement récemment à réaffirmer sa présence à travers le pays, après un net relâchement de la sécurité à la suite du soulèvement contre le régime de Hosni Moubarak en janvier 2011.

str-se/vl/sbh/faa

PLUS:hp