NOUVELLES

Wawrinka surpris par Golubev

04/04/2014 11:56 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

Ce qui devait être en principe une formalité pour Stanislas Wawrinka s'est avéré un beau piège, vendredi, en quarts de finale de la Coupe Davis.

Contre toute attente, le Suisse a trébuché devant le Kazakh Andrey Golubev. Le 3e joueur mondial a baissé pavillon en quatre manches de 6-7 (5/7), 2-6, 6-3 et 6-7 (5/7) après avoir sauvé cinq balles de match.

Du coup, la Suisse accuse un retard de 0-1 que tentera de combler Roger Federer contre Mikhail Kukushkin.

Trop fébrile devant la foule venue l'encourager, Wawrinka a gaspillé plusieurs balles sur son coup droit, dont quelques-unes au bris d'égalité dans la première manche.

La deuxième n'a guère mieux commencé. Dès le cinquième jeu, Golubev, 64e raquette de la planète, a brisé le service du champion des Internationaux d'Australie. Wawrinka a réussi, enfin, à prendre le service de son rival à la troisième manche pour prolonger le suspense.

Mais ses nombreuses erreurs en fin de quatrième manche ont causé la première surprise de ces quarts de finale.

Dans un autre duel, cette fois à Naples, l'Italien Fabio Fognini a battu le Britannique James Ward 6-4, 2-6, 6-4 et 6-1 dans le premier simple du jour.

Andy Murray tentera de créer la parité contre Andreas Seppi.

Les gagnants de ces deux séries (Suisse-Kazakhstan et Italie-Grande-Bretagne) se mesureront en demi-finales.

Les champions bien en selle

Doubles tenants du titre, les Tchèques sont en bonne position pour accéder aux demi-finales.

À Tokyo, le vétéran Radek Stepanek a donné l'avance aux siens avec un gain de 6-7 (5/7), 7-6 (7/5), 6-1 et 7-5 sur Tatsuma Ito, 146e mondial.

Plus tard en après-midi, Lukas Rosol a doublé la mise en défaisant, plus difficilement, Taro Daniel (190e) 6-4, 6-4, 3-6, 4-6 et 6-2.

Samedi, en double, Stepanek unira sa raquette à celle de Jiri Vesely pour arracher l'ultime point qui leur donnera accès aux demi-finales. Ils seront alors opposés à Ito et Uchiyama.

Puis, à Nancy, l'Allemand Tobias Kamke (96e) a jeté une autre douche froide sur les gradins en prenant la mesure du Français Julien Benneteau (50e) 7-6 (10/8), 6-3 et 6-2.

Privée de ses quatre meilleurs joueurs (Haas, Kohlschreiber, Mayer et Becker), l'Allemagne ne devait pas faire le poids contre la France.

PLUS:rc