INTERNATIONAL

Vol MH370: un détecteur de boîtes noires arrive sur les lieux

04/04/2014 04:16 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT
AP
Japan Coast Guard's Gulfstream V aircraft flies in the search zone for debris from the missing Malaysia Airlines flight MH370 Tuesday, April 1, 2014 off Perth, Australia. Investigators are conducting a forensic examination of the final recorded conversation between ground control and the cockpit of the Malaysian plane before it went missing three weeks ago, the Malaysian government said Tuesday. Meanwhile Australia, which is coordinating the search for the Boeing 777, cautioned that it "could drag on for a long time" and would be an arduous one. (AP Photo/Paul Kane, Pool)

Le détecteur de boîtes noires tant attendu est arrivé au large de l'Australie où des équipes tentent toujours de retrouver l'avion de Malaysian Airlines disparue avec 239 personnes à bord depuis près d'un mois.

Le navire est arrivé dans le secteur de l'océan Indien où les autorités croient que s'est abîmé le Boeing 777, quatre jours après son départ du port de Perth, en Australie.L'embarcation tracte une sonde de 35 kilos censée pour détecter les signaux émis par les boîtes noires.

Or, il se peut que ceux-ci ne soient déjà plus perceptibles, a rappelé le chef du centre de coordination des recherches.

« Au mieux, la balise de localisation dure environ un mois avant de cesser d'émettre. Nous sommes donc très près de ce moment-là" », a déclaré Angus Houston.

Certains experts mettent en doute la pertinence du déploiement de cette sonde, étant donné l'immensité du territoire de recherche. Selon eux, il faudrait avoir une idée plus précise de l'endroit où l'avion se serait écrasé pour procéder efficacement à la recherche.

Angus Houston a précisé que les recherches aériennes se poursuivent, en parallèle des tentatives sous-marines. Quatre avions survolent presque en permanence les eaux profondes du sud de le l'océan Indien afin de repérer des débris flottants.

Recherches sans relâche

L'avion a disparu des radars le 8 mars dernier, environ une heure après son décollage de l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, alors qu'il était attendu quelques heures plus tard à Pékin, en Chine. Les enquêteurs ignorent toujours le sort exact du vol MH370 et de ses 239 passagers. La piste d'un détournement volontaire de la trajectoire de l'avion, qui expliquerait qu'il se soit retrouvé si loin de sa route prévue, est privilégiée par les autorités, mais elles n'ont ni mobile, ni suspect pour étayer cette piste.

Des images satellites de possibles débris ont orienté les recherches dans le sud de l'océan Indien, un des endroits les plus isolés du monde. Les objets repêchés depuis dans le secteur ne provenaient toutefois pas de l'appareil disparu.

En Australie jeudi, les premiers ministres malaisien et australien ont affirmé qu'aucune piste ne sera négligée jusqu'à ce que l'avion soit retrouvé afin que les familles des victimes obtiennent les réponses nécessaires à leur deuil.

« Je sais que tant que nous n'aurons pas retrouvé l'avion, plusieurs familles ne peuvent commencer leur deuil. Je ne peux imaginer ce qu'elles traversent, mais je peux leur promettre que nous n'abandonnerons pas », a lancé Najib Razak.

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight Disaster In Pictures