NOUVELLES

Ukraine: Pas de "réelle désescalade", l'Europe ne doit pas "se relâcher" (Hague)

04/04/2014 06:16 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

L'Europe ne "doit pas se relâcher" car la situation reste "très tendue" en Ukraine sans "réelle désescalade" de la part de la Russie, a déclaré vendredi le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.

Le retrait de troupes russes à la frontière ukrainienne "n'a été que symbolique", a estimé M. Hague avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne à Athènes.

"La situation reste très dangereuse, très tendue (...) Nous n'avons pas constaté de réelle désescalade de la part de la Russie. Donc, l'Europe ne doit pas se relâcher", a déclaré le ministre britannique.

La crise ukrainienne devait dominer la réunion de deux jours des ministres qui, étant "informelle", ne débouchera sur aucune décision formelle.

"L'heure n'est pas aux sanctions de la phase 3", c'est-à-dire d'ordre économique, "mais elles doivent être prêtes" à être appliquées contre la Russie si la crise s'aggravait, a précisé M. Hague.

"Il ne faut pas se laisser intimider par Moscou et maintenir notre stratégie", qui "donne des résultats", a ajouté son homologue néerlandais Frank Timmermans. "Nous devons discuter de la meilleure façon d'aider l'Ukraine", a-t-il précisé.

La Russie a annoncé jeudi pour la deuxième fois en trois jours des annulations de rabais aboutissant à une très forte augmentation du prix du gaz livré à Kiev - 81% de hausse au total -, portant les 1.000 mètres cubes à 485 dollars, un des prix les plus élevés appliqués aux pays européens.

jri/od/jh

PLUS:hp