NOUVELLES

Les cimenteries Lafarge et Holcim envisagent une fusion

04/04/2014 03:29 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Les cimenteries Lafarge et Holcim envisagent de fusionner leurs activités, ce qui en ferait la plus grande cimenterie au monde avec des ventes annuelles de 47 milliards de dollars.

Les deux compagnies ont précisé que les discussions sont fondées sur les principes d'une fusion entre égaux et ajoutent qu'aucun accord n'a encore été conclu.

Les analystes préviennent cependant qu'une telle transaction pourrait se heurter aux autorités de la concurrence.

« Il y aurait des problèmes potentiels de concurrence aux États-Unis, au Canada, au Brésil et en France, où une entité Lafarge-Holcim aurait une position dominante », souligne Abdelkader Benchiha, analyste pour la banque Natixis. Il estime néanmoins que la fusion serait stratégique sur le plan industriel et géographique.

« Lafarge est fort en Afrique et au Moyen-Orient, où Holcim est pratiquement absent. Holcim a une position forte en Amérique latine, où Lafarge n'est pas établie. En outre, en Asie, les implantations des deux sociétés montrent une certaine complémentarité », ajoute Abdelkader Benchiha.

Les deux compagnies emploient plus de 134 000 personnes dans le monde. Lafarge est partiellement détenue par Power Corporation.

Cette éventuelle transaction pourrait jeter de l'ombre sur des projets de cimenterie, comme celui à Port-Daniel, en Gaspésie.

PLUS:rc