NOUVELLES

Le taux de chômage en baisse au pays

04/04/2014 09:08 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

Le taux de chômage a baissé de 0,1 point de pourcentage le mois dernier pour s'établir à 6,9 %, et 42 900 emplois ont été ajoutés en mars, selon Statistique Canada.

Ce sont les emplois chez les jeunes qui ont fait la différence ce mois-ci. 33 000 emplois ont été créés pour les jeunes entre 15 et 24 ans. Statistique Canada précise qu'il n'y a pas eu beaucoup de variation pour les autres groupes démographiques.

Par rapport à mars dernier, 190 000 personnes de plus ont un emploi.

L'emploi par secteur

Les domaines de la santé et de l'assistance sociale ont continué leur lancée avec la création de 24000 emplois en mars.

Pour les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments ainsi que les services de soutien, 15 000 emplois additionnels ont été créés en mars.

L'agriculture a connu une baisse de l'emploi. 12 000 emplois de moins étaient disponibles dans ce secteur d'activité. Le domaine de l'agriculture enregistre une baisse d'emploi de 7,5 % depuis l'année dernière.

Dans le secteur public, 39 000 emplois ont été créés en mars. Ces nouveaux emplois sont toutefois fortement en lien avec la création d'emplois dans le domaine de la santé et de l'assistance sociale.

Les secteurs publics et le travail autonome n'ont pas connu une importante variation d'emploi en un an. Par contre, le domaine privé enregistre une hausse de 206 000 employés pour la même période.

Un portrait plus rose qu'en vérité 

« Somme toute, les détails laissent entendre que les statistiques du mois de mars ont beaucoup plus d'impact qu'elles ne l'auront vraiment. La croissance dépend fortement des emplois à temps partiel, du service public, et la croissance salariale est toujours réduite. Le point final, c'est que les dernières statistiques sont les bienvenues, mais elles ne sont pas déterminantes pour le portrait économique global », explique Douglas Porter, économiste en chef chez BMO. 

TD Economics affirme que les créations d'emploi à temps partiel et dans les services publics ne sont idéales. Par contre, elle ajoute que « les gains dans ces domaines viennent contre-balancer les immenses pertes encaissées par ces secteurs au cours des derniers mois. Dans une analyse à long terme, on peut voir que les emplois à temps plein sont à la hausse alors que le secteur public demeure un des coffres les plus faibles du marché du travail ».

PLUS:rc