NOUVELLES

Lance Armstrong privé définitivement de sa décoration française

04/04/2014 01:05 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

L'ancien champion cycliste américain Lance Armstrong, qui a avoué début 2013 s'être dopé, a été privé définitivement de sa Légion d'honneur, la décoration française la plus prestigieuse, a-t-on appris vendredi après de la Grande Chancellerie de l'ordre.

Cette mesure de "retrait" de l'ordre, prise par un décret du président de la République François Hollande, Grand maître de l'ordre, lui a été signifiée par lettre, a-t-on précisé.

Elle avait auparavant été examinée par le Conseil de l'ordre en présence du Grand chancelier de la Légion d'honneur, le général Jean-Louis Georgelin, puis soumise au président de la République.

Lance Armstrong, 43 ans, avait été fait chevalier de la Légion d'honneur à titre étranger, en qualité de cycliste professionnel par un décret du 30 mai 2005.

Selon le code de la Légion d'honneur, un "comportement contraire à l'honneur" peut conduire à un blâme, une suspension ou une exclusion de l'ordre pour les Français. Pour les étrangers, une seule mesure est prévue, celle du "retrait" de l'ordre.

Le coureur texan, officiellement privé depuis fin 2012 de ses sept victoires dans le Tour de France (1999-2005), avait fini par avouer publiquement sa tricherie en janvier 2013 à la télévision américaine.

En septembre 2013, il avait rendu sa médaille de bronze du contre-la-montre des JO de 2000, la seule médaille olympique qu'il avait gagnée dans sa carrière.

L'ancien cycliste a été banni à vie et déchu de la plupart de ses titres en octobre 2012 à la suite d'un rapport accablant de l'Agence américaine antidopage (USADA).

pmg/caz/bma/ial/jls

PLUS:hp