NOUVELLES

Coupe Davis - La France au bord de l'élimination face à l'Allemagne

04/04/2014 03:52 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

La France est en grande difficulté face à l'Allemagne qui mène 2-0 en quarts de finale de la Coupe Davis après la victoire de Peter Gojowczyk, 119e mondial, sur Jo-Wilfried Tsonga (N.12) en cinq sets 5-7, 7-6 (7/3), 3-6, 7-6 (10/8), 8-6, vendredi à Nancy (est).

Présentés comme les grands favoris de cette rencontre, les Français sont au bord du gouffre. Julien Benneteau (N.50) s'était auparavant sèchement incliné dans le premier simple (7-6 (10/8), 6-3, 6-2) face à Tobias Kamke (N.96), un joueur qu'il avait battu lors de leurs trois précédentes confrontations.

La France, sans son N.1 Richard Gasquet, touché au dos, aura besoin d'un miracle pour rétablir la situation. L'Allemagne, privée de ses trois meilleurs joueurs, Tommy Haas (N.13), Philipp Kohslchreiber (N.24) et Florian Mayer (N.30), a montré une résistance incroyable.

Le double de samedi sera capital pour la France.

C'est seulement la quatrième défaite de Tsonga en 18 simples de Coupe Davis, mais celle-ci fait mal. D'autant plus mal que Gojowczyk a joué tout le cinquième set sur une jambe, après avoir été victime dès le quatrième jeu d'une grosse crampe à la cuisse gauche.

Pour sa première apparition en Coupe Davis, à 24 ans, l'Allemand a brillé par son service (21 aces) et son coup droit, qui lui ont permis de décrocher la deuxième et la quatrième manches, à l'issue de deux jeux décisifs bien négociés.

Tsonga a longtemps paru maîtriser ce match, grâce à son service (36 aces, 98% de réussite sur sa deuxième balle), qui lui a permis d'écarter 7 balles de break sur 8.

Mais il regrettera longtemps cette volée croisée dans le couloir sur sa seule balle de match, dans le jeu décisif du quatrième set. Le cinquième aura été un enfer pour lui, Gojowczyk, incapable de se mouvoir, lâchant tout sur chaque frappe.

Le Français a montré tout son coeur pour écarter deux balles de match à 4-5, grâce à deux aces bienvenus, mais a fini par céder sur la troisième balle de match de Gojowczyk, après 4h19 d'efforts.

cyb/bm

PLUS:hp