NOUVELLES

USA: augmentation des cas d'empoisonnements dus à la cigarette électronique

03/04/2014 01:00 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Les centres antipoison américains ont enregistré une très nette augmentation du nombre d'accidents dus à la cigarette électronique, dont une majorité implique des enfants ayant manipulé le liquide contenant de la nicotine inhalé par les fumeurs de ces cigarettes.

Le nombre d'appels reçus par ces centres pour des empoisonnements de ce type est passé de un par mois en septembre 2010 à 214 par mois en février 2014, ont annoncé les autorités américaines jeudi.

Au total, entre ces deux dates, les e-cigarettes ont été la cause de 2.405 appels reçus par les centres antipoison --contre 16.248 concernant des accidents survenus avec des cigarettes traditionnelles, comme l'ingestion de tabac par des enfants.

Plus de la moitié des appels reçus pour les cigarettes électroniques impliquaient des enfants de moins de 5 ans ayant avalé, inhalé ou renversé le liquide sur leur peau ou dans leurs yeux. La plupart souffraient de nausées, de vomissements ou d'irritations des tissus.

Une personne s'est suicidée en s'injectant le produit dans le sang, selon les Centres américains de prévention et de contrôle des maladies (CDC).

La cigarette électronique est constituée d'une fiole dont le mélange à base de nicotine et de goûts fruités ou sucrés est chauffé à basse température par une petite résistance et inhalé par les fumeurs.

"Cette étude agite un nouveau drapeau rouge sur les cigarettes électroniques: le liquide qui contient de la nicotine peut être dangereux", a pointé le directeur des CDC, Tom Frieden. "L'utilisation de ces produits atteint des sommets et ces empoisonnements vont se poursuivre", a-t-il ajouté.

Les fabricants des e-cigarettes ne sont pas tenus de faire des fioles respectant les normes de sécurité enfants. Aux Etats-Unis, la cigarette électronique n'est pas soumise aux régulations auxquelles est soumise la cigarette traditionnelle.

Les mineurs peuvent également s'acheter ces produits en toute légalité. Les CDC ont indiqué qu'1,78 million de collégiens et de lycéens américains avaient fumé leur première e-cigarette en 2012.

ksh/rap/mdm

PLUS:hp