NOUVELLES

Québec a son guichet de bitcoins

03/04/2014 12:57 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Au tour de Québec d'offrir un service de guichet de monnaie électronique bitcoin. Après Vancouver, Toronto, Ottawa et Montréal, les consommateurs peuvent maintenant se procurer de la monnaie virtuelle dans Limoilou.

Le guichet de bitcoins, situé sur la rue de la Canardière, permet aux utilisateurs de vendre ou d'acheter de la monnaie virtuelle qui peut être utilisée pour payer des achats en ligne ou dans des commerces à l'aide d'un téléphone multifonctions.

Même si seulement deux entreprises de Québec acceptent actuellement les bitcoins, la compagnie BIT2BLOC espère que l'installation d'un guichet automatique dans Limoilou contribuera à faire connaître cette nouvelle monnaie virtuelle.

Selon l'initiateur du projet, Kevin Fortier, la nouvelle monnaie s'adresse à une clientèle plus fortunée en raison de sa grande volatilité, mais sa popularité grandissante pourrait convaincre des investisseurs de Québec.

« Le monde tout partout au monde achète ça et ça commence à se bâtir, il y a une chance que le prix monte ou ça peut baisser. Ne mettez pas de l'argent que vous êtes inquiet de perdre, c'est sûr et certain. Bitcoins, c'est comme un investissement pour faire des transactions pas de frais, quasiment n'importe où au monde », explique-t-il.

Jean-Philippe Brochu est de ceux qui croient au potentiel de cette monnaie. Son entreprise, I Found, exporte des vêtements de planche à neige dans 14 pays.

Il croit au potentiel d'une monnaie détenue dans des portefeuilles virtuels et échangée sans égards aux frontières. Un programmeur est en train de développer une plate-forme pour que son entreprise puisse accepter les bitcoins en plus des autres formes de paiements courantes.

« On voulait offrir de pouvoir payer en bitcoins en plus parce qu'il y a de plus de plus de personnes qui en possèdent, donc ils ont des portefeuilles bitcoins et ils peuvent en transférer à d'autres portefeuilles bitcoins », dit-il.

Mise en garde de l'AMF

L'Autorité des marchés financiers (AMF) continue pour sa part de faire des mises en garde face à l'ouverture de guichets automatiques à bitcoins.

L'AMF rappelle que pour le moment, ce type de guichet n'est pas soumis à la réglementation qui encadre les guichets automatiques traditionnels, car il permet d'échanger une monnaie virtuelle.

Les compagnies ou individus qui opèrent ce type d'appareil ne font donc pas l'objet d'une enquête pour vérifier leurs antécédents judiciaires.

Les personnes qui choisissent d'acheter des bitcoins via l'appareil inauguré dans Limoilou le font donc à leurs risques, affirme Sylvain Théberge, porte-parole de l'AMF.

« Vous êtes maintenant au courant que l'Autorité des marchés financiers vous invite à la prudence. Maintenant, on ne peut pas empêcher les gens de faire ce qu'ils veulent avec leur argent, on ne peut pas évidemment agir si la loi ne prévoit pas clairement que ce type de guichet là entre sous notre juridiction », dit-il.

Le nombre de bitcoins en circulation est limité à 21 millions d'unités, ce qui en fait une cible de spéculation. La devise créée en 2009 se négocie cette semaine à un peu plus de 430 $ l'unité, selon la plateforme Bitstamp.

PLUS:rc