NOUVELLES

Plus d'un million de réfugiés syriens au Liban

03/04/2014 12:31 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Le Liban accueille désormais plus d'un million de réfugiés syriens, selon l'ONU, qui réclame une aide internationale d'urgence pour aider les Libanais à répondre aux besoins de tous ces gens.

Selon un communiqué du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), ce million de réfugiés, dont la moitié est composée d'enfants, représente le quart de la population du Liban à loger, soigner et nourrir.

Cet exode syrien en sol libanais exerce, il va sans dire, une pression importante sur les autorités alors que chaque jour, un nombre accru de Syriens tente de trouver refuge au Liban.

Selon les données compilées par les Nations unies, 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur de la Syrie par la guerre civile. Environ 2,6 millions ont quant à elles fui le pays pour gagner la Jordanie, le Liban ou la Turquie.

Plus d'une personne par minute

Le HCR enregistre chaque jour environ 2500 nouveaux réfugiés, soit plus d'une personne par minute.

L'ONU rappelle que cet afflux massif de personnes démunies sur leur territoire représente des coûts importants pour les pays d'accueil ainsi qu'une pression importante sur leurs ressources et leur population.

En 2013, la crise syrienne a coûté plus de 2,5 milliards de dollars au Liban, estime la Banque mondiale. La situation risque par ailleurs de faire basculer 170 000 Libanais dans la pauvreté d'ici la fin de 2014, prévient l'institution.

Le ministre libanais des Affaires sociales, Rachid Derbés, a exhorté jeudi les pays arabes et la communauté internationale à partager « ce fardeau sans précédent avec le Liban, avant que cette situation explosive ne prenne des proportions mondiales ».

Beaucoup plus qu'un million

Selon les autorités libanaises, il y a dans les faits beaucoup plus de réfugiés syriens au Liban, car plusieurs d'entre eux sont entrés dans le pays sans demander l'asile, et qu'ils habitent chez des amis ou des membres de leur famille.

La Syrie, où une révolte populaire s'est transformée en guerre civile il y a trois ans, est devenue un champ de bataille complexe où s'affrontent l'armée gouvernementale, des milices rebelles et des groupes armés de jihadistes radicaux pour le contrôle du territoire.

Plus de 150 000 personnes ont été tuées au cours de ce conflit, évalue l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

PLUS:rc