NOUVELLES

Marois évoque des baisses d'impôts; Legault parle d'improvisation

03/04/2014 03:32 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

À quatre jours du scrutin, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, s'est engagée jeudi à réduire les impôts des particuliers et des entreprises une fois que l'équilibre budgétaire sera rétabli.

Après un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Mme Marois a déclaré aux journalistes qui l'interrogeaient que cette promesse, sans figurer en tête de liste, ferait partie des priorités d'un gouvernement péquiste.

« Les surplus que nous dégagerons pourraient, par exemple, être utilisés pour moitié en baisses d'impôts et pour moitié en maintien ou amélioration des services », a-t-elle déclaré.

Mme Marois ne s'est toutefois pas avancée sur la proportion ou le montant qui serait dévolu à une telle opération.

Selon le budget déposé en février par le ministre Nicolas Marceau, l'équilibre budgétaire devrait être rétabli en 2015-2016.

De l'improvisation, dit Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a réagi à la promesse de Mme Marois en après-midi, surpris de voir son adversaire péquiste promettre des baisses d'impôts si tard dans la campagne électorale.

« C'est ridicule, a-t-il lancé. Elle voit que les Québécois appuient la Coalition avenir Québec parce qu'on a fait un plan sérieux, nous autres, pour réduire la croissance des dépenses et réduire les taxes. Je n'ai pas vu nulle part dans son cadre financier, qui est son budget, des baisses d'impôts pour les quatre prochaines années. »

« Elle change d'idée au 30e jour de la campagne électorale, ce n'est pas sérieux, c'est de l'improvisation, a-t-il laissé tomber. Mme Marois est complètement désespérée. »

PLUS:rc