NOUVELLES

Le Pakistan fustige le ministre canadien de l'Immigration

03/04/2014 03:47 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

Le Pakistan a vigoureusement déploré les propos du ministre canadien de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, qui a récemment accusé le pays d'encourager le terrorisme.

Le haut-commissariat du Pakistan au Canada a affirmé que la déclaration du ministre Alexander reflétait « un manque de connaissance des réalités de la région ».

« Le Pakistan ne subventionne pas le terrorisme, contrairement à ce qu'a naïvement affirmé M. Alexander. Il est plutôt une victime du terrorisme, déterminé à lutter contre cette menace et poursuivre toute collaboration avec nos voisins et nos alliés dans ce domaine », a dit la porte-parole Nazia Khalid, dans une déclaration envoyée au réseau anglais de Radio-Canada.

« La vérité, c'est que le Pakistan tente de démanteler toutes les entités terroristes sur son territoire », a-t-elle ajouté.

Lors d'une émission spéciale de Power and Politics portant sur les 12 années de la mission canadienne en Afghanistan, diffusée lundi, Chris Alexander a pressé le Canada et ses alliés de s'« unir » contre le Pakistan, parce que Karachi soutiendrait, selon lui, le terrorisme qui menace la sécurité planétaire.

« C'est un État qui soutien le terrorisme. C'est caché. Ç'a été nié. Même les puissances occidentales ne s'entendent pas pour dénoncer ce qui passe », a-t-il déclaré.

Le ministre de l'Immigration et ancien ambassadeur du Canada en Afghanistan a plaidé pour un soutien continu aux Afghans qui luttent toujours contre les talibans alors que plusieurs pays, dont le Canada, se retirent du pays après une mission d'une douzaine d'années.

« Nous devons nous unir pour surveiller le Pakistan. Le gouvernement civil n'y contrôle pas les politiques militaires et stratégiques, ce sont l'armée et les services de renseignements qui le font. Ils nient l'indéniable, retardent depuis des années la reconnaissance de ce problème, pendant que tant de groupes terroristes, dont Al-Qaïda, qui causent tant de torts, sont basés sur leur territoire. Ça devrait être une priorité pour tout le monde. »

« M Alexander ferait mieux de ne pas promouvoir d'objectifs personnels sur un enjeu d'une importance vitale pour la sécurité de notre région », a réponde Mme Khalil.

PLUS:rc