NOUVELLES

La BCE "remercie" le FMI pour ses conseils mais ne les suivra pas

03/04/2014 10:31 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a remercié le Fonds monétaire international (FMI) pour ses "généreux" conseils de politique monétaire mais a signifié que l'institution de Francfort suivait ses propres opinions.

"Le FMI a été récemment extrêmement généreux dans ses suggestions sur ce que nous devrions faire ou ne pas faire. Nous en sommes franchement reconnaissants mais les points de vue du conseil des gouverneurs sont différents", a déclaré ironiquement Mario Draghi, invité à réagir lors d'une conférence de presse à des propos tenus la veille par la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Mme Lagarde a jugé, mercredi dans un discours, "nécessaire" que la BCE assouplisse davantage sa politique monétaire, notamment en recourant à des "mesures non-conventionnelles", afin d'éloigner le spectre d'une déflation en zone euro.

Interrogé par l'AFP, les services du FMI à Washington ont refusé de commenter les propos de M. Draghi.

Lors de sa réunion mensuelle de jeudi, le conseil des gouverneurs de la BCE a au contraire jugé ce danger limité et a ainsi décidé de maintenir au niveau déjà très bas de 0,25% son principal taux d'intérêt directeur, sans opter pour l'heure pour des mesures non-conventionnelles.

"J'aimerais que le FMI soit aussi généreux (dans ses conseils) qu'il l'a été avec nous avec d'autres institutions de politique monétaire, en publiant par exemple des communiqués juste le jour précédent une réunion du comité de politique monétaire de la Fed", la Banque centrale américaine, a ajouté M. Draghi.

maj-bt/oaa/rhl

PLUS:hp