NOUVELLES

Détruire des tours en ouverture 

03/04/2014 11:53 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

La Ville de Glasgow a décidé de faire place nette pour la cérémonie d'ouverture des Jeux du Commonwealth, cet été. Elle va détruire cinq vieux immeubles.

Les organisateurs ont annoncé jeudi qu'au cours de la cérémonie du 23 juillet, ils feront exploser en direct cinq tours de grande hauteur qui surplombent la ville écossaise.

Cinq des six édifices restants du complexe de logements « Red Road » seront démolis par 1250 kilos d'explosifs en l'espace de 15 secondes. La scène sera diffusée en direct sur l'écran géant du stade Celtic Park.

« Glasgow est une ville fière de son histoire », a dit la présidente de la cérémonie Eileen Gallagher pour justifier la décision du comité d'organisation.

Les tours « Red Road », anciens symboles de l'aspiration d'après-guerre, sont aujourd'hui des exemples de la dégradation urbaine, dont les habitants de Glasgow veulent se débarrasser.

Les huit bâtiments, d'une hauteur de 28 à 31 étages, ont été construits dans les années 1960 afin de remplacer les taudis de la ville. Voués à la démolition, deux ont déjà été détruits (notamment celui de gauche sur l'image).

Les habitants de 887 propriétés avoisinantes seront évacués temporairement.

Les Jeux du Commonwealth auront lieu du 23 juillet au 3 août. Un total de 72 pays y participera, incluant le Canada, dans 17 disciplines. Le 17 mars, Radio-Canada/CBC a obtenu les droits de diffusion de l'évènement au pays.

« L'édition 2014 des Jeux représente le 60e anniversaire de la relation étroite qui existe entre Radio-Canada/CBC et les Jeux du Commonwealth, a expliqué Mike Hooper, chef de la direction de la Fédération des Jeux du Commonwealth. En 1954, CBC avait été le diffuseur-hôte des Jeux du Commonwealth à Vancouver.

« Le Canada est un marché extrêmement important pour la famille des Jeux du Commonwealth, a ajouté M. Hooper, et nous espérons que les téléspectateurs canadiens sauront démontrer leur soutien pour les athlètes de l'équipe canadienne, grâce à la couverture quotidienne de Radio-Canada/CBC. »

PLUS:rc