NOUVELLES

Al-Qaïda revendique l'attaque contre un QG de l'armée au Yémen

03/04/2014 02:56 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

La branche yéménite d'Al-Qaïda a revendiqué jeudi l'attaque contre un QG de l'armée à Aden qui a fait 20 morts, affirmant avoir pris pour cible un centre de commandement servant à diriger les attaques de drones américains.

L'attaque "fait partie d'un plan des Moujahidine de détruire les centres de commandement mixtes (américano-yéménite) de drones", affirme Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) dans un communiqué publié par un site jihadiste.

Selon le groupe, l'attaque contre le QG de la 4e région militaire a été menée par deux groupes: le premier a visé l'entrée principale du complexe contre lequel un kamikaze a fait exploser une voiture piégée et le second s'est infiltré par une autre entrée du camp militaire.

Aqpa a dit avoir tué pendant l'attaque près de 50 soldats et officiers et endommagé des bâtiments et du matériel militaire.

Mais un responsable militaire à Aden a affirmé mercredi soir à l'AFP que 20 personnes avaient trouvé la mort dans l'attaque: 10 assaillants en plus du kamikaze, six soldats et trois civils, dont un enfant de 7 ans.

Le ministère de la Défense yéménite s'est félicité de la réponse de l'armée à l'attaque, la qualifiant d'"acte héroïque face à un groupe de terroristes".

Le réseau extrémiste avait déjà affirmé avoir voulu détruire une salle de commandement de drones américains lors de l'attaque menée en décembre 2013 contre le siège du ministère de la Défense à Sanaa (52 morts).

Les insurgés d'Aqpa sont régulièrement visés par des attaques de drone, dont l'usage a été défendu par le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi en personne.

bur/mh/tp

PLUS:hp