NOUVELLES

Un militant libéral aurait tenté d'influencer illégalement le vote de personnes âgées à Amos

02/04/2014 01:53 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Le candidat péquiste dans la circonscription d'Abitibi-Ouest, François Gendron, vient de porter plainte auprès du Directeur général des élections à la suite d'événements qui impliqueraient un militant libéral à Amos.

M. Gendron reproche surtout à ce militant d'avoir fait campagne au profit du candidat libéral dans une résidence pour personne âgées dont il est le propriétaire.

Le dernier fait remonterait à lundi, lors du vote itinérant dans la même résidence, selon M. Gendron. Jean-Pier Frigon, copropriétaire de la résidence Les jardins du patrimoine d'Amos, aurait fait parvenir la lettre suivante à ses résidents, les invitant à voter pour le candidat libéral Serge Bastien.

En quelques heures, la lettre a été partagée abondamment sur les réseaux sociaux. Le document est maintenant viral.

François Gendron appelle le candidat libéral Serge Bastien à désavouer publiquement le geste de Jean-Pier Frigon.

« C'est que le propriétaire de l'édifice a tout fait pour influencer les gens de sa résidence. Je sais que ça lui appartient, mais il y a des règles qui régissent les résidences qui ont un caractère public. Il n'a pas respecté les règles qu'il connaît autant que moi. C'est un manque d'éthique, je le dénonce. Alors j'ai fait une plainte au Directeur général des élections et je demande au candidat libéral de se désavouer de telles pratiques illégales et incorrectes sur le plan de l'éthique », a déclaré François Gendron.

Contacté, son adversaire libéral, Serge Bastien, n'a pas voulu commenter au micro. Mais son équipe de campagne a publié un communiqué dans lequel elle souligne qu'il s'agit du geste d'un citoyen sur lequel le candidat Serge Bastien n'a aucun contrôle et non d'une action commandée par le Parti libéral. Par conséquent, il ne saurait être tenu pour responsable de tels actes.

PLUS:rc