NOUVELLES

Québec et Lévis se penchent sur le covoiturage

02/04/2014 01:21 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Les maires de Québec et de Lévis financent une étude sur la possibilité d'implanter des voies réservées au covoiturage sur les autoroutes urbaines et le réseau municipal.

En point de presse mercredi, les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier ont dit vouloir collaborer pour trouver une solution aux problèmes de circulation dans la région métropolitaine de Québec. Les maires croient que le covoiturage pourrait être une piste de solution pour réduire la congestion routière, importante notamment à la tête des ponts sur les deux rives.

Les voies réservées devraient être accessibles aux véhicules transportant deux personnes, a réitéré le maire de Québec.

« Les gens ont peur. Ils pensent que c'est minimum trois, mais ça ne marche pas cette affaire-là. À Los Angeles, ils sont à deux et ça marche. Ils ont 850 kilomètres de voies partagées et 57 % des voitures qui sont sur les réseaux sont rendus avec au moins 2 personnes, ça veut dire qu'il y a eu un tranfert modal », a-t-il affirmé.

La région compte actuellement 1,2 personne, en moyenne, par véhicule en circulation. Une augmentation à 1,5 permettrait de retirer 40 000 véhicules de la circulation, ont illustré les maires.

L'étude qui s'amorcera en mai sera menée sur près d'une année complète pour couvrir les quatre saisons. Les travaux permettront notamment de déterminer des critères d'implantation pour des voies réservées au covoiturage.

Québec et Lévis débourseront 315 000 $ pour la réalisation de cette étude dont les résultats devraient être connus au printemps 2015.

PLUS:rc