NOUVELLES

Osisko restera québécoise et refuse l'offre de Goldcorp

02/04/2014 10:25 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT
Agence QMI

La minière Osisko, qui exploite notamment la mine d'or de Malartic, en Abitibi-Témiscamingue, annonce que Yamana Gold va acquérir 50 % de tous ses actifs miniers et d'exploration. Le siège social d'Osisko restera à Montréal.

Yamana Gold, basée à Toronto, versera 441,5 millions de dollars en argent comptant et 95,7 millions d'actions ordinaires pour devenir partenaire à parts égales avec Osisko. Étant donné le prix de l'action, la transaction est évaluée à 929,6 millions de dollars.

Osisko annonce en outre avoir conclu une entente avec l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) pour augmenter sa facilité de crédit existante de 275 millions de dollars. La dette de la minière envers l'OIRPC passe ainsi à 425 millions.

Osisko a aussi conclu un contrat de fourniture d'or avec la Caisse de dépôt et placement du Québec. La Caisse versera ainsi 275 millions à la minière, en échange de 37 500 onces d'or provenant de Canadian Malartic chaque année.

Ces deux ententes procureront donc à Osisko un financement supplémentaire de 550 millions de dollars.

En janvier, la minière britanno-colombienne Goldcorp avait présenté en janvier une offre d'achat non sollicitée de 2,6 milliards de dollars pour mettre la main sur la minière montréalaise.

L'affaire s'était retrouvée devant les tribunaux, mais les deux parties avaient finalement conclu une entente à l'amiable; Goldcorp avait convenu de ne pas prendre livraison des actions déposées en réponse à son offre et de ne pas payer les actions avant le 15 avril 2014.

Osisko affirme aujourd'hui que son nouveau partenariat avec Yamana Gold offre « une valeur beaucoup plus importante à nos actionnaires » que « l'offre hostile de faible valeur » présentée par Goldcorp.

Son conseil d'administration a unanimement approuvé l'offre de Yamana et recommande à ses actionnaires de faire de même. Le vote à ce sujet aura lieu lors d'une assemblée extraordinaire des actionnaires, qui doit se tenir au plus tard le 20 mai.

Si Osisko devait recevoir d'autres offres d'ici là, Yamana Gold aura le droit de l'égaler pendant cinq jours.

INOLTRE SU HUFFPOST

En Grèce aussi on proteste contre une minière canadienne