NOUVELLES

Crues printanières : Lévis pourrait devoir réduire la consommation d'eau potable

02/04/2014 11:57 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

La Ville de Lévis prévient ses résidents qu'ils pourraient devoir réduire leur consommation d'eau potable avec les crues printanières.

Lévis explique que les crues des eaux de la rivière Chaudière pourraient remettre en suspension dans l'eau les sédiments contenant des hydrocarbures qui ont été déversés dans la rivière, après le déraillement du train à Lac-Mégantic.

Lévis se dit prête à intervenir en tout temps si elle détecte des polluants dans la rivière qui traverse son territoire et les municipalités situées en amont.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, mentionne que des analyses seront faites pour vérifier la qualité de l'eau.

« Suite à la tragédie de Lac-Mégantic, aux conséquences, on n'a pas fait de tests avec des crues aussi hautes, alors ces crues vont nous permettre de déterminer si la qualité de l'eau est toujours potable. Sinon, ce qu'on veut passer comme message à la population, dans l'éventualité où ça arriverait, on est prêt à agir maintenant », affirme-t-il.

Advenant la détection de polluants, la Ville fermera sa prise d'eau de la rivière Chaudière qui alimente l'usine de traitement de l'eau de Charny.

Le secteur ouest de la ville serait alors alimenté avec l'eau provenant de l'usine de Saint-Romuald. Dans ce cas, les résidents de Lévis seraient amenés à réduire leur consommation d'eau potable de 30 %.

La population pourra être informée des restrictions notamment en s'abonnant aux alertes de courriels sur le site Internet de la Ville.

Rappelons que la tragédie de Lac-Mégantic, en juillet 2013, a forcé la Ville de Lévis à se trouver des sources temporaires d'approvisionnement en eau. Lévis a alors raccordé son réseau à la rivière Beaurivage.

PLUS:rc