NOUVELLES

Séisme de magnitude 8,2: alerte au tsunami au Pérou, au Chili et en Equateur

01/04/2014 09:40 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Une alerte au tsunami a été lancée au Chili, au Pérou et en Equateur après le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé mardi soir le nord du Chili, entraînant l'évacuation de plusieurs régions de la côte pacifique, ont indiqué les autorités des trois pays.

Le Service national chilien des situations d'urgence a ordonné l'évacuation des côtes du nord du pays, tandis que le gouvernement équatorien a émis une alerte en raison du risque de tsunami.

Le président équatorien Rafael Correa a demandé sur son compte son compte Twitter à "être attentifs à nos côtes et nous préparer".

Au Pérou, la zone côtière sud a été également mise en état d'alerte, tandis qu'à Lima les routes tout au long de la côte ont été fermées, a annoncé la maire de la capitale Susana Villaran.

"C'est une alerte pour que toutes les mesures de précaution soient prises par la population", avait indiqué auparavant à l'AFP le commandant de la Marine de Guerre du Pérou, Colbert Ruiz, après le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé mardi soir le nord du Chili et entraîné l'évacuation des côtes du nord du pays.

"Une alerte signifie qu'il faut être attentifs mais ne confirme pas l'arrivée d'un tsunami", a-t-il précisé, ajoutant travailler en coordination avec la Défense Civile pour évaluer le danger. "Jusqu'à maintenant, il n'y a rien", a-t-il dit.

Selon le Centre d'alerte des tsunamis pour le Pacifique, basé à Hawaï, le séisme a engendré des vagues de 2,11 mètres.

Le fort séisme a été ressenti dans les régions de Tacna, à la frontière du Chili, ainsi qu'à Arequipa et Moquegua, au sud du Pérou, selon l'Institut Géophysique du Pérou.

Le séisme s'est produit à 20H46 locales (23H46 GMT), à environ 89 km sud-ouest de Cuya, à une profondeur de 46,4 km, selon le Centre sismologique national de l'Université du Chili, qui avait fait état dans un premier temps d'une magnitude de 7,8 avant de la réviser à la hausse à 8,2.

Les services nationaux d'urgence du Chili (Onemi) ont demandé à la population d'évacuer préventivement les côtes de tout le pays, où pour l'instant aucune victime ni dégât n'ont été rapportés.

bur-ms/glr

PLUS:hp