NOUVELLES

Procès de Guy Turcotte: peut-être pas avant 2016

01/04/2014 02:49 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT
Courtoisie

L'ancien cardiologue Guy Turcotte, accusé du meurtre de ses deux enfants survenu en février 2009, doit être jugé de nouveau à la suite d'une décision de la Cour d'appel reconnaissant des erreurs dans les directives du juge aux membres du jury, mais des lenteurs sont à prévoir.

Un texte de Isabelle Richer Twitter Courriel

Le 21 mars dernier, la Cour suprême a refusé d'entendre la cause de Guy Turcotte, de sorte que celui-ci devra se présenter à nouveau en cour, au palais de justice de Saint-Jérôme, vendredi prochain pour que la date de son deuxième procès soit fixée.

L'agenda judiciaire dans le district de Terrebonne est toutefois encombré et il est impossible de trouver une date de procès avant début 2016.

La question des délais avait d'ailleurs été soulevée lors de la dernière apparition de l'accusé en cour le 10 janvier dernier.

Le procureur au dossier, Me René Verret, avait insisté auprès du tribunal pour fixer une date de procès afin d'éviter une situation semblable, mais la défense s'y était opposée et le juge lui avait donné raison, estimant qu'il était prématuré de le faire, puisque la Cour suprême n'avait pas encore statué sur le dossier de Guy Turcotte.

Réaction de la mère des deux victimes

Jointe au téléphone, Isabelle Gaston entretient des sentiments partagés. « J'attends la conclusion de l'affaire pour boucler la boucle, dit-elle. Les délais sont extrêmement longs, ça n'a aucun sens. »

Mais du même souffle, elle ajoute qu'elle n'a aucun pouvoir sur cette question d'ordre administratif : « D'un côté, j'aimerais en finir le plus vite possible pour mettre ça derrière moi, mais d'un autre côté, je vais en profiter pour tenter de prendre du recul, me reposer, remettre ma vie sur ses rails. »

Isabelle Gaston déclare qu'elle fait confiance au système et qu'elle a mené les batailles auxquelles elle croyait, notamment sur l'absence d'encadrement des témoins-experts par leurs ordres professionnels.

L'urgentologue, dont la vie et la carrière ont été profondément bouleversées par le drame survenu à Piedmont il y a maintenant cinq ans, admet qu'elle trouvera difficile de replonger dans les événements de 2009 lorsque s'ouvrira le second procès de son ex-conjoint.

Guy Turcotte toujours détenu

En attendant la suite des procédures, Guy Turcotte est toujours détenu à l'Institut psychiatrique Philippe-Pinel, où il a été transféré peu de temps après s'être livré aux policiers en novembre 2013, lorsque la Cour d'appel a ordonné qu'il subisse un nouveau procès.

Il était alors en liberté depuis près d'un an, après avoir été traité à l'Institut Pinel et relâché lorsque le Comité d'examen des troubles mentaux avait estimé, en décembre 2012, qu'il présentait un risque acceptable pour la société.

Guy Turcotte a été déclaré non criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants en juillet 2011.

L'accusé, aujourd'hui âgé de 41 ans, pourrait demander à la Cour supérieure de le remettre en liberté en attendant son procès. Il a le droit de présenter une telle requête, mais il ne l'a pas encore fait.

Vendredi, la Cour supérieure annoncera la date de la tenue du nouveau procès de Guy Turcotte, qui fait face à deux chefs d'accusation de meurtre prémédité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Nouveau procès pour Guy Turcotte?