NOUVELLES

Opération de l'armée en Colombie: six guérilleros des Farc tués

01/04/2014 09:34 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

L'armée colombienne a abattu six guérilleros des Farc et en a capturé huit autres lors d'affrontements dans le sud du pays, survenus avant la reprise des négociations de paix avec cette rébellion, ont annoncé mardi les autorités militaires.

Les combats, qui remontent à la nuit de lundi à mardi, se sont déroulés dans la localité de Tumaco, située dans la province de Nariño, un des fiefs des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

"Six guérilleros ont été tués durant des combats", a annoncé l'armée colombienne. Une source militaire a précisé à l'AFP que les affrontements avaient duré environ 24 heures.

Selon l'armée, les victimes appartenaient à une unité des Farc jugée responsable d'une attaque contre une patrouille d'infanterie de marine qui avait causé la mort d'un militaire la semaine dernière dans cette même région.

Quatre rebelles ont aussi été capturés mardi dans la province du Cauca (sud-ouest) et quatre autres se sont rendus dans celle de Tolima (centre), deux régions où le mouvement d'insurrection est également bien implanté.

"Ils ont affirmé qu'ils étaient fatigués des mauvais traitements et des opérations militaires en cours dans la zone", s'est félicité le ministère de la Défense dans un communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée, les autorités ont attribué à la principale rébellion du pays une explosion ayant endommagé dans le Cauca un tronçon de la "Panaméricaine", un important axe routier, sans faire de blessé.

Fondée en 1964, la guérilla des Farc, la plus ancienne d'Amérique latine, compte encore, selon les autorités, entre 7.000 et 8.000 combattants, repliés essentiellement dans les zones rurales du pays.

Depuis novembre 2012, cette rébellion marxiste mène des négociations de paix avec le gouvernement de Juan Manuel Santos, qui se déroulent en plusieurs cycles à Cuba, sans cessez-le-feu sur le terrain militaire en Colombie.

La reprise des pourparlers, consacrés actuellement à la question des cultures illicites et du trafic de drogue, est prévue vendredi prochain à La Havane.

Le conflit interne colombien, qui mêle des guérillas et des bandes criminelles composées en partie d'anciennes milices paramilitaires, a fait en cinquante ans plusieurs centaines de milliers de morts, selon les estimations.

an/pz/abl

PLUS:hp