NOUVELLES

Manifestations contre les résultats des municipales en Turquie

01/04/2014 05:29 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Plusieurs milliers de Turcs qui manifestaient mardi à Ankara pour demander de nouveaux décomptes après les élections municipales de dimanche ont été dispersés à coup de canons à eau par la police anti-émeute.

Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan s'est déclaré vainqueur du scrutin municipal et sa formation, le Parti de la justice et du développement (AKP), a conservé le contrôle des deux principales villes du pays, Ankara et la capitale économique, Istanbul.

Le parti laïque kémaliste CHP, principal parti de l'opposition, a annoncé lundi son intention de contester le résultat accordant de justesse la victoire à l'AKP à Ankara.

La foule qui demandait mardi un nouveau décompte des voix à Ankara s'est rassemblée devant le Conseil suprême électoral (YSK) aux cris de « Voleur, Tayyip! » et « YSK, le peuple est avec toi! », avant que la police anti-émeute n'intervienne.

Pendant ce temps, des partisans de l'opposition, surtout des étudiants qui avaient répondu à des appels sur les réseaux sociaux, se sont rassemblés au siège du CHP, se relayant par équipe jusqu'à la nuit pour étudier les listes des résultats à la recherche d'éventuelles fraudes.

Aucun résultat officiel n'a pour l'instant été annoncé, mais selon les résultats publiés dans la presse, l'AKP aurait obtenu 44 % des voix au niveau national, contre 26 à 28 % pour le CHP.

Le CHP conteste les résultats à Ankara, mais aussi à Antalya, ville côtière du sud, un de ses fiefs traditionnels tombé aux mains de l'AKP.

Le candidat du CHP à Istanbul, Mustafa Sarigul, a aussi demandé un recomptage à Istanbul, tandis que le candidat du parti à Ankara, Mansur Yavas, a fait savoir que son parti irait jusqu'à la Cour constitutionnelle si nécessaire.

PLUS:rc