NOUVELLES

Des citoyens reviennent à la charge pour la sauvegarde du Centre Durocher

01/04/2014 02:33 EDT | Actualisé 31/05/2014 05:12 EDT

Des citoyens du quartier Saint-Sauveur ont manifesté mardi midi contre la démolition du Centre communautaire Durocher, un bâtiment que la Ville veut convertir en projet d'habitation.

Pour le Comité de sauvegarde du Centre Durocher, cette décision de la Ville prise il y a plus de trois ans témoigne du mépris de l'administration municipale envers la population. « On va priver 24 000 personnes d'un centre communautaire important qui appartient au patrimoine pour loger 54 personnes », affirme Line Beaupré, la responsable du comité.

Selon la conseillère municipale, Chantale Gilbert, des travaux de rénovation du Centre Durocher coûteraient 23 millions de dollars. Ce montant soulève le doute chez Line Beaupré : « Quand Mme Gilbert dit 23 millions, est-ce que cette étude a été faite par des experts en rénovation? Ça, c'est une autre question à laquelle on n'a pas de réponse », déplore-t-elle.

Chantal Gilbert martèle que le sort du Centre Durocher est désormais inévitable.

Depuis l'annonce de la démolition de l'immeuble d'ici le printemps 2015, la corporation du Centre Durocher déménage progressivement ses services. « Aujourd'hui, le centre Durocher, il est à Monseigneur-Bouffard », constate Chantal Gilbert.

Services améliorés

Celle-ci ajoute que l'offre de services de loisirs s'est grandement améliorée au Centre Monseigneur-Bouffard dans Saint-Sauveur, et que la clientèle est au rendez-vous. « Il y a un grand gymnase, une salle de spectacles. Il y a toutes sortes de choses qu'il n'y avait pas au centre Durocher », indique-t-elle. « Le constat, c'est qu'il y a une très grande augmentation de la clientèle qui s'en va au Centre Monseigneur-Bouffard. »

Le projet d'habitation qui suivra la démolition du Centre Durocher comprend la construction de logements sociaux et au rez-de-chaussée et d'un centre de la petite enfance (CPE) de 60 places.

Le Centre Durocher offre des services aux citoyens du quartier Saint-Sauveur depuis 1950.

PLUS:rc