NOUVELLES

Crimée: pas de solution au conflit "à court terme", selon Steinmeier

01/04/2014 06:17 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a estimé mardi qu'il n'existait pas de solution "à court terme" au conflit territorial opposant Russie et Ukraine en Crimée, lors d'une conférence de presse.

"Nous ne sommes pas dans la situation de pouvoir résoudre ce conflit à court terme", a déclaré M. Steinmeier, accompagné de ses homologues français, Laurent Fabius, et polonais, Radoslaw Sikorski, réunis pour une rencontre du groupe dit du "Triangle de Weimar".

"Les positions des uns et des autres sont trop éloignées", a constaté M. Steinmeier, évoquant une Russie qui estime que la Crimée est une partie de son territoire et la communauté internationale qui, dans sa majorité, juge le rattachement de la Crimée comme contraire au droit.

Par ailleurs, M. Steinmeier a affirmé qu'il pouvait imaginer une coopération étroite entre l'Ukraine et l'Otan mais qu'il ne voyait pas "à titre personnel, comme ministre des Affaires étrangères, de perspective d'adhésion de l'Ukraine en tant que pays membre à l'Otan".

La position du gouvernement allemand n'est cependant pas encore arrêtée sur le sujet, a-t-il souligné.

Le Parlement ukrainien a approuvé mardi la tenue de manoeuvres militaires conjointes avec les pays de l'Otan et de l'Union européenne entre mai et octobre sur son territoire, y compris dans les eaux de la mer Noire.

Les trois ministres du Triangle de Weimar devaient se rendre dans la matinée à Bruxelles afin de participer au sommet réunissant les 28 pays membres de l'Otan, pour discuter de leur stratégie alors que la Russie maintient sa pression sur l'Ukraine.

elr/aro/ros

PLUS:hp