La Commission spéciale d'examen des événements du printemps 2012 a remis son rapport au gouvernement Marois, qui a 45 jours pour le rendre public.

Présidée par l'ex-ministre péquiste Serge Ménard, cette commission, qui a été créée le 8 mai 2013, a tenu des audiences l'automne dernier.

Son mandat était d'analyser les circonstances des manifestations et des actions de perturbation tenues au Québec au printemps 2012, et d'identifier les causes de la détérioration du climat social lors de ces événements. La commission devait aussi formuler des recommandations au ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron.

La décision du gouvernement Marois de mettre sur pied ce comité n'a satisfait ni les ex-leaders étudiants qui étaient à la tête du mouvement ni les partis d'opposition, qui auraient préféré une enquête publique.

Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow...

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?