POLITIQUE
28/03/2014 10:16 EDT | Actualisé 28/03/2014 10:17 EDT

Organisation d'un référendum: le DGEQ dément les propos de son porte-parole

Radio-Canada

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) ne se préparera pas à la tenue d'un référendum sur la souveraineté advenant l'élection d'un gouvernement péquiste majoritaire.

Le DGEQ a fait la mise au point vendredi matin après la publication d'un article dans le journal Le Soleil. Son porte-parole, Denis Dion, y affirmait: «Soyez sûr d'une chose: si le Parti québécois est élu majoritaire, on part. C'est clair, clair, clair qu'il va y avoir des plans parce que ça, c'est un exercice immense. On va prendre nos vacances d'été, mais ne vous cassez pas la tête, il va y avoir des plans très rapidement, le patron va se diriger très rapidement vers une préparation de cette affaire-là.»

Vendredi matin, le DGEQ a publié un communiqué de presse démentant les propos de son porte-parole. «Le DGE trouve regrettable et tient à démentir les propos tenus par un de ses porte-parole. Il n'a jamais été question au DGE, d'aucune façon, de se préparer à tenir un référendum dans un avenir imaginable et selon quelque échéancier que ce soit.»

De plus, le DGEQ estime que «la Loi sur la consultation populaire devra être sérieusement mise à jour avant d’entreprendre quelque opération de ce genre à l’avenir».

«Ce qui est publié ne reflète donc nullement les intentions du Directeur général des élections, poursuit le communiqué. Le DGE s’excuse auprès des électeurs et de la population pour la confusion que de telles déclarations pourraient engendrer.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pancartes détournées de la campagne électorale