POLITIQUE
27/03/2014 11:21 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Une nouvelle mise en demeure contre Jacques Duchesneau

CP

Le Parti québécois confirme avoir envoyé une mise en demeure à l'ex-député de la Coalition avenir Québec. Jacques Duchesneau a laissé entendre dans une entrevue à Radio-Canada que la chef Pauline Marois a déclenché des élections pour éviter que son parti soit éclaboussé par la commission Charbonneau.

Le PQ demande à M. Duchesneau de s'abstenir de faire des insinuations sans apporter de preuves, sans quoi il sera poursuivi. 

La semaine dernière, dans sa première entrevue depuis le début de la campagne, l'ancien chef de l'Unité anticollusion s'était dit convaincu que des informations auraient pu nuire au PQ si la commission Charbonneau n'avait pas été suspendue. Il affirmait se baser sur des témoignages entendus devant la commission.

M. Duchesneau avait aussi estimé que les mesures adoptées pour combattre la collusion sont de « la poudre aux yeux », puisque les entreprises délinquantes continuent de recevoir des contrats.

Le PQ bâillonne ses détracteurs, dénonce la CAQ

La Coalition avenir Québec accuse le PQ « de bâillonner les gens ». « Dans quel pays vit-on? Je pensais que c'était un pays libre au Québec à partir du moment où on ne fait pas de diffamation, où on dit des propos véridiques, on reçoit une mise en demeure par la tête du PQ », a dénoncé la candidate caquiste dans Montarville, Nathalie Roy.

Le PQ juge, de son côté, ne pas priver M. Duchesneau de sa liberté d'expression.

INOLTRE SU HUFFPOST

La campagne électorale en citations
Les pancartes détournées de la campagne électorale