NOUVELLES
27/03/2014 09:45 EDT | Actualisé 27/05/2014 05:12 EDT

Le Canadien l'emporte contre les Red Wings de Détroit

Dave Reginek via Getty Images
DETROIT, MI - MARCH 27: Jimmy Howard #35 of the Detroit Red Wings grabs his water bottle as P.K. Subban #76, Francis Bouillon #55, Thomas Vanek #20 and Max Pacioretty #67 of the Montreal Canadiens congratulate teammate David Desharnais #51 after scoring a goal during an NHL game on March 27, 2014 at Joe Louis Arena in Detroit, Michigan. (Photo by Dave Reginek/NHLI via Getty Images)

DÉTROIT - Le Canadien a survécu à une troisième période complètement folle pour infliger une autre défaite coûteuse à une équipe qui lutte pour une place en séries éliminatoires, jeudi soir, en disposant des Red Wings de Detroit 5-4 au Joe Louis Arena.

Au total, cinq buts ont été échangés dans le dernier tiers. Ce sont toutefois les hommes de Michel Therrien qui ont eu le dernier mot contre une équipe qui pourrait rater le tournoi printanier pour la première fois en 22 ans.

«Le trio de David Desharnais s'est chargé de ce match-là. Ils ont été extraordinaire — lui, (Max) Pacioretty et (Thomas) Vanek —, ils ont agi en véritables leaders. Ce sont deux gros points que nous sommes venus chercher ici, contre une équipe qui jouait avec l'énergie du désespoir, mais il fallait jouer un bon match et c'est ce qu'on a fait.»

Tomas Plekanec, avec un doublé, Desharnais, Vanek et Pacioretty ont marqué pour le Canadien (42-26-7), qui a entamé son voyage de quatre matchs à l'extérieur en savourant une quatrième victoire de suite. Vanek et P.K. Subban ont aussi ajouté deux mentions d'aide à leur fiche.

En dépit de ses prouesses offensives, ce sont surtout les bourdes défensives de Subban qui ont retenu l'attention de l'entraîneur à l'issue de la rencontre.

«Notre mauvaise exécution en certaines occasions a entraîné des revirements et des buts, a expliqué Therrien. (...) Le duo de P.K. et Francis Bouillon a connu des difficultés ici ce soir. Ils étaient sur la patinoire pour les quatre buts de l'adversaire. On a donc décidé de limiter P.K. au jeu de puissance, parce que c'est un joueur qui est habitué de se retrouver dans cette situation de jeu.»

Tomas Tatar, avec un doublé lui aussi, Riley Sheahan et Johan Franzen ont riposté pour les Red Wings (33-26-14).

Carey Price a effectué 24 arrêts devant le filet du Canadien, tout comme Jimmy Howard à l'autre bout de la patinoire.

Plekanec atteint le plateau des 20 buts

C'est bien connu, Detroit est la ville de l'automobile, et le Tricolore a honoré ce surnom en connaissant un début de match sur les chapeaux de roue. Après avoir offert une performance en demi-teinte contre les Sabres de Buffalo mardi soir, il a rebondi en exploitant sa vitesse et en appliquant un échec-avant agressif dès les premiers instants du match présenté au Joe Louis Arena.

«On a encore imposé le rythme en première période pour se procurer une avance de deux buts, a rappelé Therrien. C'est sûr que nous étions prêts pour ce match-là, parce qu'on connaissait l'enjeu.»

Après avoir frappé à la porte à de nombreuses reprises en début de match, Plekanec a finalement concrétisé une opportunité du CH pour ouvrir la marque à 5:14 du premier tiers. L'attaquant tchèque a récupéré un disque libre dans l'enclave avant de pivoter sur lui-même pour décocher un puissant lancer frappé qui a battu Howard, du côté du gant.

Il a ensuite inscrit son deuxième du match en complétant une belle descente en compagnie de Subban, à 14:11, alors que les deux équipes évoluaient à quatre-contre-quatre. Plekanec a ainsi atteint le plateau des 20 buts pour la sixième fois de sa carrière.

Un 60e point pour Vanek

Mais l'équipe de Mike Babcock est toujours dans la course aux séries éliminatoires en dépit des nombreuses blessures — notamment aux attaquants étoiles Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg —, et ce n'est pas un hasard.

Les Red Wings ont démonté leur combativité en revenant en force dès les premières secondes de la période médiane, lorsque Sheahan a rétréci l'écart à un but à 1:28.

Desharnais a redonné un coussin de deux buts aux visiteurs à 11:03 en complétant une belle pièce de jeu orchestrée par Vanek, profondément en territoire ennemi. Il s'agissait de son premier but à l'étranger depuis le 8 février, contre les Hurricanes de la Caroline, et il a permis à l'Autrichien de récolter son 60e point cette saison.

Une troisième période complètement folle

Puis, comme ce fut le cas en début de deuxième période, les Red Wings sont revenus à la charge en marquant tôt au troisième tiers — donnant le ton à un engagement complètement fou.

Tatar a d'abord intercepté une longue passe transversale de Subban à la ligne bleue du Tricolore pour décocher un lancer des poignets à ras la glace, sous le gant de Price, à 1:24. Il a ensuite créé l'égalité trois minutes plus tard, avec son 18e de la campagne.

Pacioretty a toutefois redonné les devants aux siens une minute plus tard, lorsqu'il a profité d'un hors-jeu raté par l'officiel pour effectuer un tir des poignets précis entre les jambières de Niklas Kronwall, qui a terminé sa course derrière Howard. Vanek croyait bien avoir cloué le cercueil des Red Wings en touchant la cible à 11:15, mais Franzen a ramené les deux équipes à un but d'écart 21 secondes plus tard. Une pénalité décernée en fin de rencontre aux Red Wings a cependant confirmé la première victoire du Canadien à Detroit depuis 2008.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos