NOUVELLES

Ukraine/Russie: l'Ouzbékistan contre la menace et la force, appelle au dialogue

25/03/2014 01:38 EDT | Actualisé 24/05/2014 05:12 EDT

L'Ouzbékistan a souligné mardi s'opposer au recours à la force et à la menace contre l'intégrité territoriale d'un pays, et a appelé la Russie et l'Ukraine au dialogue, dans un communiqué.

"La république d'Ouzbékistan, se fondant sur les principes fondateurs de la Charte de l'ONU et ceux du droit international, reste fermement attachée à la nécessité de régler les différends internationaux par des moyens pacifiques, éviter la menace et le recours à la force contre l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique de tout Etat", déclare le ministère ouzbek des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette déclaration est publiée alors que Kiev et les Occidentaux s'inquiètent des intentions de la Russie, qui a mobilisé des forces militaires de son côté de la frontière, à l'égard des régions russophones de l'Est de l'Ukraine. Les forces russes ont par ailleurs pris le contrôle, les unes après les autres, des unités militaires ukrainiennes en Crimée, parfois en ayant recours à la force.

"Plus le temps passe, plus la situation se complique", met en garde Tachkent.

"La seule issue raisonnable est de tenir des pourparlers bilatéraux pour chercher des solutions mutuellement acceptables", souligne encore l'Ouzbekistan.

Cette ex-république soviétique d'Asie centrale, comme la plupart des pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants, ex-URSS moins les Etats baltes et la Géorgie), s'est montrée réservée jusqu'à présent à l'égard du rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie, dénoncé par les Occidentaux.

bur-lpt/jr

PLUS:hp