VIDEO

Saut du Freedom Tower à New York : quatre jeunes arrêtés

25/03/2014 10:58 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Les trois jeunes qui ont sauté en parachute de la Freedom Tower - cette nouvelle tour en construction sur le site de l'ancien World Trade Center - en septembre dernier, ont été arrêtés, lundi à New York. Un autre jeune homme, qui serait leur complice, a également été arrêté.

Les jeunes s'étaient filmés en train de sauter de la tour d'une hauteur de 541 mètres, vers 3 h le 30 septembre dernier. Ils sont accusés d'avoir mis leur vie et celle d'autrui en danger en s'élançant du haut de la tour.

Les quatre jeunes hommes se sont rendus à la police à la suite d'un deuxième incident criminel en moins de deux semaines impliquant le plus haut gratte-ciel des États-Unis (1776 pieds, soit 541 mètres).

Les incidents ont d'ailleurs soulevé des inquiétudes sur la sécurité du bâtiment qui est réputé être l'un des mieux protégés au pays. Le site de la Freedom Tower est la propriété des Autorités portuaires de New York et du New Jersey. Il est gardé par 200 policiers du service de police de New York, un système de surveillance par caméras et d'autres moyens technologiques en périphérie en plus des agents de sécurité des Autorités portuaires et d'agences privées à l'intérieur du périmètre.

C'était un sentiment « très enivrant », a déclaré l'un des accusés, Andrew Rossig, 33 ans, pendant que son collègue James Brady, 32 ans, allait se livrer à la police, lundi. Ce dernier a apprécié le temps passé en chute libre et la vue de la ville offerte par l'expérience.

Les deux autres accusés sont l'instructeur de chute libre Marko Markovich, 27 ans, et Kyle Hartwell, 29 ans. Ce dernier est accusé de les avoir assistés au sol.

Rossig soutient que ses collègues et lui ont pris soin de sauter en pleine nuit pour éviter de mettre d'autres personnes en danger. Ils estimaient que les rues seraient passablement désertes à cette heure de la nuit. Quant à Brady, un ferblantier qui a travaillé sur le site de la tour, il a refusé de commenter son aventure.

« Ces hommes ont violé la loi et ils ont mis leur vie, de même que celle des autres, en danger », a déclaré le chef de la police de New York, William Bratton. « Les arrestations devraient envoyer un message à tous ceux qui seraient tentés de s'adonner à ce type d'activité. »

Les circonstances ayant mené à l'arrestation des quatre lascars demeurent nébuleuses, mais l'avocat de Rossig a indiqué que les policiers n'ont jamais parlé d'arrestation imminente avant l'arrestation d'un adolescent de 16 ans la semaine dernière.

Arrêté le 16 mars dernier, l'adolescent s'était introduit dans la Freedom Tower par un trou dans une clôture, tout en profitant de l'inattention d'un gardien de sécurité, pour aller prendre des photos au sommet de la tour.

Les jeunes sauteurs affirment également être entrés par le trou d'une clôture pour accéder au site, un site considéré comme l'une des principales cibles potentielles pour des terroristes. La police contredit la version des jeunes, soutenant qu'un d'eux qui travaille sur le chantier s'est servi de ses accès pour monter au sommet de la structure.

Quelques données sur le One World Trade Center

PLUS:rcvideo