NOUVELLES

Le député albertain Laurie Hawn dénonce une tentative de fraude électorale en 2006

25/03/2014 06:22 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Au moment où les élus révisent les changements proposés à la loi électorale à Ottawa, le député conservateur Laurie Hawn allègue avoir fait l'objet d'une tentative de fraude électorale.

Le député albertain a raconté en Chambre lundi qu'il a reçu en 2006 un appel d'une personne qui lui offrait des cartes d'information de l'électeur ramassées dans les halls d'entrée de différents immeubles d'habitations.

« Comme un idiot, j'ai dit "non, nous ne faisons pas ce genre de choses", alors que j'aurais dû dire à cette personne de venir me voir et avoir la police qui l'attendait », a déclaré le député d'Edmonton-Centre.

La déclaration de M. Hawn a été soulevée mardi durant une audience d'un comité de la Chambre des communes chargé d'évaluer les changements proposés à la loi électorale. Un membre du comité, Scott Reid, a indiqué que M. Hawn témoignera jeudi.

Deuxième anecdote du genre

L'histoire de Laurie Hawn ressemble à celle du député conservateur Brad Butt, qui avait affirmé à la Chambre des communes en février qu'il avait vu des individus en train de récupérer des cartes d'information de l'électeur dans les ordures et dans les boîtes postales d'immeubles d'habitation. Près de deux mois après sa déclaration, lundi, M. Butt a déclaré en Chambre qu'il voulait corriger le tir et dire qu'en fait, il n'avait pas vu de tels gestes être perpétrés.

La Loi sur l'intégrité des élections proposée par le gouvernement conservateur éliminerait la carte d'information d'électeur comme preuve de résidence. Ce projet de loi fait fi d'une recommandation du directeur général des élections, qui voulait que l'utilisation de la carte soit permise jusqu'aux élections fédérales de 2015.

Laurie Hawn a annoncé le 10 mars qu'il ne sera pas candidat pour se faire réélire lors des prochains suffrages.

PLUS:rc