POLITIQUE

Élections 2014 - Débats-midi sur Twitter sur les enjeux de la campagne électorale

25/03/2014 06:37 EDT
Shutterstock

L’Union des consommateurs s’immisce dans la campagne électorale en organisant cinq «débats-midi» via Twitter. L’organisme profite également de l’occasion pour rappeler le manque de financement des organismes d’aide aux consommateurs, en plus de demander 3,5 millions $ sur cinq ans.

«Nous avons décidé de choisir une nouvelle approche cette année, explique Philippe Viel, responsable des communications. On voulait rejoindre la population par l’entremise des médias sociaux et, aussi, communiquer directement avec nos associations membres partout au Québec.»

En début de campagne électorale, l’organisme a fait parvenir une lettre aux différents partis afin de les inviter à débattre. Pour le moment, seul Québec solidaire a participé au premier débat qui se tenait ce lundi 24 mars sur le thème de la santé. La Coalition avenir Québec a, par contre, manifesté son intérêt pour participer.

Silence radio «de la part du Parti libéral du Québec et du Parti québécois», se désole toutefois Philippe Viel, espérant tout de même une réponse positive dans les prochains jours. «Nous avons fait l’exercice dans le cadre du débat des chefs et nous avons eu un peu plus de 250 partages», explique-t-il.

Les débats-midi se déroulent entre midi et 14 h. Les thèmes discutés sont : la santé (24 mars), la protection des consommateurs (26 mars), les technologies (28 mars), l’énergie (1er avril), et la fiscalité (3 avril).

Pour suivre les débats, il suffit de s’abonner au compte Twitter de l’organisme (@union_conso).

L’organisme rappelle également aux partis sa demande d’injecter 3,5 millions $ sur cinq ans pour le financement des organismes d’aide aux consommateurs (Associations coopératives d’économie familiale - ACEF), en plus d’adapter le financement selon l’indexation.

L’Union des consommateurs a également fait parvenir une liste de questions-réponses aux quatre principaux partis, dont les résultats seront dévoilés dans les derniers jours de la campagne électorale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pancartes détournées de la campagne électorale