NOUVELLES

Début du procès des trois meurtriers présumés de Houria et Cassandre

25/03/2014 08:59 EDT | Actualisé 25/05/2014 05:12 EDT

Le procès des trois meurtriers présumés de Cassandre Bouvier et Houria Moumni, deux Françaises violées et abattues en 2011 pendant leurs vacances dans le nord-ouest de l'Argentine, a débuté devant le tribunal de Salta.

Le verdict est attendu le 16 mai, d'ici là, près de 200 personnes sont appeler à témoigner à la barre, devant les trois juges.

Le visage fermé, les trois accusés aux visages juvéniles sont arrivés menottés dans la salle d'audience.

Mardi, après la lecture de l'acte d'accusation, les parents Bouvier et Moumni devaient prendre la parole.

Gustavo Lasi, 27 ans, un ancien employé municipal et guide touristique occasionnel fait figure de principal accusé. Des tests ADN attestent qu'il a violé Cassandre, 29 ans, et Houria, 24 ans. Il reconnait les agressions sexuelles, mais il rejette la responsabilité des meurtres sur Daniel Vilte, un maçon de 28 ans, et Santos Vera, un jardinier de 34 ans.

Ces deux derniers nient toute participation aux meurtres et aux viols.

Les trois accusés sont en détention préventive depuis août 2011, après une enquête expéditive, critiquée à la fois par la partie civile et la défense des accusés.

Les corps des Françaises tuées par balle et partiellement déshabillées avaient été retrouvés le 29 juillet 2011 près du belvédère du parc naturel de la Quebrada de San Lorenzo à une quinzaine de kilomètres de Salta.

Elles avaient été vues en vie pour la dernière fois le 15 juillet a 16h30, à leur entrée dans ce parc naturel très fréquenté par les touristes.

ap/ros

PLUS:hp