NOUVELLES

Un hiver difficile pour la production en serre

24/03/2014 02:53 EDT | Actualisé 23/05/2014 05:12 EDT

L'hiver rigoureux et le soleil plus rare ont des conséquences sur la production maraîchère en serre, notamment en terme de coûts de chauffage.

La productrice de tomates en serre Savoura de Portneuf, Marie Gosselin, note que la facture d'électricité a augmenté cette année de façon importante en raison du temps froid.

« On a une hausse importante de 25 % à 30 % de la facture électrique. Depuis 20 ans, c'est la pire année, on n'avait jamais vu une telle hausse » , fait savoir Mme Gosselin.

Pour conserver la chaleur, l'entreprise garde fermées plus longtemps qu'à l'habitude les toiles thermiques, ce qui diminue le nombre d'heures d'ensoleillement dont profitent les plants.

Par conséquent, un ralentissement du rendement des plants d'environ 10 % se fait également sentir depuis décembre, comparativement aux années précédentes, mentionne Mme Gosselin.

L'hiver a aussi occasionné une augmentation des coûts de production de 20 % pour l'entreprise de production horticole Demers. Jacques Demers, agronome directeur général, mentionne que son entreprise devra faire face à une diminution des revenus cette année. 

« C'est nécessairement une perte sèche parce qu'on ne transfère pas nécessairement cette augmentation du coût de chauffage au consommateur, alors ça aura peu d'impact sur le prix de vente au détail », dit-il.

Les entreprises qui font face à la concurrence des producteurs Mexique et de l'Ontario ne vendront pas forcément leurs tomates plus chères pour absorber les pertes.

Les producteurs espèrent que les prochaines semaines seront plus clémentes et que les consommateurs qui achètent moins de fruits et légumes frais durant l'hiver seront au rendez-vous.

PLUS:rc